Trois Ardennais partent en raid humanitaire à travers l’Europe de l’Est

À bord de leur Peugeot 205, Marie Gosset, son mari Marien et Quentin Dupuis participent à l’Europ’Raid, un périple de 8 000 km pour venir en aide aux écoles défavorisées. Départ le 29 juillet.

L’heure est aux derniers préparatifs pour ces trois Ardennais. Deux sentiments se mêlent : l’impatience et le stress. « On se demande si tout va rentrer dans la 205. On espère qu’elle ne va pas tomber en panne », rigole Marie Gosset. Avec Marien et Quentin, elle va entreprendre un voyage humanitaire de 22 jours à travers 20 pays, de la Pologne à l’Albanie en passant par la Roumanie. Une grande première pour Marien et elle. « Quentin, lui, a déjà fait le 4L Trophy. Ça fait deux ans qu’il nous parle de l’Europ’Raid. »

Ce périple est le premier raid aventure du continent européen. Une boucle de 8 000 km qui a pour but d’acheminer des fournitures scolaires, du matériel sportif et médical dans des secteurs défavorisés d’Europe de l’Est. Seule exigence : prendre la route avec une Peugeot 205. Il y a un an, Quentin en trouve une. Les trois amis l’achètent. L'aventure des Sangli’Raid, comme ils se sont nommés, est lancée.

Un défi ambitieux et coûteux

Le plus difficile commence alors : trouver des sponsors. « L’inscription coûte à elle seule 3 000 euros. » Ils en ont trouvé une dizaine, tous Ardennais. Par exemple : la brasserie Ardwen ou le restaurant la Grande Tablée à La Francheville. Et pour entretenir leur Peugeot, ils ont pu compter sur le soutien technique de deux garages à Poix-Terron et Machault. Les garçons ont aussi mis les mains dans le cambouis. Quentin étant mécanicien, ils ont pu réaliser, eux-mêmes, certaines réparations.

En quelques mois, ces Ardennais parviennent à collecter des dizaines de kilos de matériels. Ils pourront en emporter 75 dans leur bolide. « Récupérer des fournitures a été très facile vue que je suis professeure. J’ai lancé un appel à tous les élèves. » Aujourd’hui, les Sangli’Raid sont prêts. Grâce à une cagnotte en ligne, ils ont réuni plus de 1 000 euros. Cet argent leur permettra de payer une partie des frais (péages, carburant, parking...). Au total, cette aventure leur coûtera 7 000 euros.

Pour le grand départ, samedi 29 juillet à Montbéliard (Bourgogne Franche-Comté), les trois baroudeurs vont retrouver deux autres équipages de la région, un Marnais et un Troyen. Vous pourrez suivre toutes leurs péripéties sur les réseaux sociaux, des nuits en bivouac avec tous les participants à la remise des fournitures dans les écoles.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité