Résultats Municipales à Givet : un premier tour très serré

Robert Itucci, l'actuel adjoint divers droite du maire sortant Claude Wallendorff, arrive en tête du premier tour. Mais les trois autres candidats sont également qualifiés.
Le taux de participation était de 45,24 % ce dimanche ans les Ardennes, contre 51,46 % en 2014.
Le taux de participation était de 45,24 % ce dimanche ans les Ardennes, contre 51,46 % en 2014. © Google maps
Rien n'est joué à Givet. La liste "Servir Givet" emmenée par l'actuel adjoint aux travaux, Robert Itucci (divers droite), 70 ans, arrive en première position avec 31,3% des suffrages exprimés. Le maire sortant Claude Wallendorff, qui brigue à 71 ans la présidence de la communauté de communes Ardennes rives de Meuse, figure sur cette liste en troisième position.
 

La droite divisée

Face à lui, l'autre liste de droite "Givet avec vous", menée par Eric Viscardy, obtient 28,08% des voix. A 60 ans, cet ancien directeur de la communication d'EDF pour la région Champagne-Ardenne, aujourd'hui retraité, tente sa chance aux municipales pour la première fois comme tête de liste.

Julien Vergé qui conduit la liste "Givet ensemble" (sans étiquette) se maintient au second tour en obtenant 27,13% des voix. La liste de cet ingénieur de 34 ans est composée de citoyens qui se disent "apolitiques".

Enfin, la liste "Citoyens solidaires" qui comptait dans ses rangs plusieurs conseillers municipaux d'opposition dont Daniel Borin, 63 ans, est également qualifié avec 13,63% des voix. Reste à savoir si cette liste va se maintenir au second tour.

Un électeur sur deux

Du côté de la participation, 50,55% des électeurs inscrits se sont déplacés aux urnes, ce qui, dans ce contexte d'épidémie de coronavirus, n'est pas si mal.

En 2014, Claude Wallendorff avait été élu dès le premier tour avec 56,32 % des suffrages exprimés devant Daniel Borin (32,66 %) et Joël Dujeux (11,02 %).


Retrouvez le détail des résultats du 1er tour des municipales à Givet.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections coronavirus/covid-19 santé société