La passion de l'alambic à Bar-sur-Aube (10)

Daniel Milesi et Bernard Madej perpétuent la tradition des bouilleurs de cru. / © Jaël Galichet - France 3 Champagne-Ardenne
Daniel Milesi et Bernard Madej perpétuent la tradition des bouilleurs de cru. / © Jaël Galichet - France 3 Champagne-Ardenne

Nous avons rencontré ceux qui perpétuent un savoir-faire vieux de plus d'un siècle ! Les producteurs d'alcool maison avec un alambic. Ils sont de moins en moins nombreux en Champagne-Ardenne.

Par Ophélie Masure

Parler d'alcool quand on est un media est toujours délicat... On ne voudrait pas vous pousser à la consommation ! Mais parler tradition et savoir-faire a toujours son importance, même quand il s'agit d'une petite poire. 

En Champagne-Ardenne, quelques passionnés fabriquent encore leur propre alcool à partir d'un alambic. Un bien joli nom pour une activité aujourd'hui très réglementée en France. On ne peut en effet produire d'alcool sans en avoir l'autorisation.

 
© Hicham Rami
© Hicham Rami



Les bouilleurs sont de plus en plus rares sur notre territoire. On est désormais bien éloigné de l'époque où conseils municipaux et syndicats agricoles demandaient la présence d'au moins un "atelier public" dans chaque commune pour distiller. Le bouilleur était désigné par le directeur régional des Douanes et Droits indirects. Il fallait qu’il se situe sur la voie publique. 

Héritage de cette époque, les bouilleurs de cru sont le plus souvent ambulants. Pourtant à Bar-sur-Aube (Aube), l'un d'entre eux a aujourd'hui fixé son étrange machine sous un bâtiment. Nous l'avons rencontré. Le reportage dans notre 19-20 de ce jeudi 27 décembre

On vous le dit parce que c'est important : consommez avec modération ! 
 

Sur le même sujet

Les + Lus