Cet article date de plus de 3 ans

La Chapelle Saint-Luc : hommage à une Chapelaine, victime du Bataclan

La commune de la Chapelle Saint-Luc, dans l'Aube, a choisi de baptiser une future rue du nom de Claire Tapprest Maitrot, l'une des 130 victimes de l'attentat parisien du Bataclan, le 13 novembre 2015.
© Famille de Claire Tapprest Maitrot
Claire Tapprest Maitrot avait 23 ans. Elle a passé son enfance dans l'Aube et à Paris, étudiait la philosophie et le commerce. Une jeune fille brillante. Une vie qui s'est arrêtée ce 13 novembre 2015 alors qu'elle était à un concert au Bataclan, à Paris. Claire est l'une des trop nombreuses victimes du terrorisme. 

Pour ne pas oublier, pour ne pas l'oublier, une rue va porter son nom, à la Chapelle Saint-Luc. Une manière pour sa ville d'origine de lui rendre hommage. La décision a été votée en conseil municipal, en juin dernier. Les habitants saluent l'initiative. 

On est tous touché par ce drame (...) c'est tout à fait normal qu'on lui rende hommage (...) ça peut arriver à n'importe qui


Pour l'heure, la rue est encore en construction dans une résidence Mon Logis située à la limite de Barberey-Saint-Sulpice, dans le secteur Lakanal/ Ferry Nord. Cette nouvelle construction prévoit 130 logements. Le chantier doit se terminer d'ici à 3 ans. Dans ce nouveau lotissement, à côté de la rue Arthur Rimbaud, se trouvera celle de Claire Tapprest Maitrot.

Ses proches, dévastés par le chagrin, n'ont pas souhaité témoigner. Le maire socialiste de La Chapelle Saint-Luc, Olivier Girardin, s'exprime en leur nom. 

Le message, c'est ce lien de solidarité avec cette famille, qui est des nôtres, et le lien entre cette famille, l'acte abominable commis au Bataclan (...) en effet on est tous ensemble, on vit avec ça, on vit au milieu de ça


Demain, vendredi 14 juillet, on commémore l'attentat de Nice. 86 personnes y ont perdu la vie. 


durée de la vidéo: 01 min 48
La Chapelle Saint-Luc : hommage à une victime du Bataclan ©France 3 Champagne-Ardenne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentats de paris faits divers terrorisme hommage société