Le camping de Nogent-sur-Seine fait le plein… de travailleurs

En période estivale, les campings font habituellement le plein de touristes. Mais à Nogent-sur-Seine, dans l'Aube, ce sont les intérimaires de la centrale nucléaire qui remplissent le camping municipal.
Le camping de Nogent-sur-Seine est rempli grâce aux travailleurs de la centrale nucléaire
Le camping de Nogent-sur-Seine est rempli grâce aux travailleurs de la centrale nucléaire © Maxime Rousseau / France 3 Champagne-Ardenne
Des caravanes à perte de vue mais un camping quasi désert. Pas de discothèque, de soirées loto et autres animations. En fait, pas de vacances pour la majorité des clients venus de toute la France  pour travailler à la maintenance de la centrale nucléaire, à quelques mètres du camping…

Technicien déchets, mécaniciens, certains se sont installés ici pour 6 semaines, le temps de contrôler l'une des deux cheminées à l'arrêt. Leur été est rythmé par les trois 8 et les repas en famille.
 

Un logement à 145 euros par mois


D'une année sur l'autre, la même clientèle revient, en quête de calme et d'un logement bon marché : 145 euros par mois l'été en moyenne. A ce prix, les travailleurs reviennent d'une année sur l'autre et les visages sont devenus familiers pour le gardien des lieux.

Des salariés et à quelques mètres. Des retraités qui viennent à Nogent-sur-Seine depuis 35 ans. Chantale et Pierre sont là pour le tourisme. D'abord le weekend, puis les séjours se sont prolongés au point de représenter la moitié de l'année, pour ce couple originaire de région parisienne.

Pour les salariés, le bonheur des vacances attendra septembre et la basse saison. Peut-être toujours dans un camping, mais cette fois-ci, loin de la centrale.
 

► Retrouvez le reportage de Mathieu Guillerot et Maxime Rousseau :

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie emploi