Aube : 3 classes de maternelle fermées à Sainte Maure, deux enfants positifs au Covid-19

Trois classes maternelles de l’école élémentaire de Sainte Maure ont été fermées hier soir après que deux enfants ont été testés positifs au Covid-19. Des mesures importantes ont été prises sur place. 
 
L'école maternelle de Sainte Maure fermée jusqu'à nouvel ordre à compter du 4 septembre
L'école maternelle de Sainte Maure fermée jusqu'à nouvel ordre à compter du 4 septembre © Tiphaine Le Roux
Le résultat est tombé jeudi 3 septembre à 18H à Sainte Maure. Deux enfants de petite et moyenne section de maternelle ont été testés positifs au Covid 19. Ils étaient pourtant asymptomatiques.Par mesure de précaution et sur préconisation de l’Agence Régionale de Santé, la partie maternelle de l’établissement de Saint Maure a été fermée à compter de ce vendredi 4 septembre. Un arrêté du Préfet le stipule à l'entrée de la Maternelle. 

Selon Frédéric Bablon, l’inspecteur d’Académie ''c’est l’ARS qui devra déterminer le temps précis de fermeture mais les 3 classes pourraient être fermées autour d’ une quatorzaine de jours'.'' Au moins 60 élèves, 4 employés municipaux et 3 enseignants sont donc confinés chez eux, dont la directrice du groupement scolaire.
 
''Deux parents d’élèves ont appris mardi soir qu’ils étaient positifs'' raconte la directrice au téléphone.  Jeudi, leurs enfants ne sont pas venus et nous avons remis en place un protocole plus strict mais là nous n’avons pas d’autre choix que de fermer les classes de maternelle. Nous allons remettre en place une pédagogie à distance, je m’y attelle ce week-end.''
 

Se réorganiser trois jours après la rentrée

Pour le moment, les 100 élèves de l'école primaire adjacente continuent d'aller en classe car les cours et les entrées sont séparées. Des rubalises ont été réinstallées pour éviter que les classes ne se mélangent.  ''C'est important de dire que la communauté enseignante de Sainte Maure a toujours fait très attention aux gestes barrières, au port du masque deuis le déconfinement, ce que je n’observe pas partout. A titre personnel, je ne suis pas partie en vacances et je suis peu sortie cet été…'' note la directrice. 

La municipalité a averti qu’elle ne pourrait plus assurer la cantine la semaine prochaine en primaire faute de personnels et les enfants devront amener leur pique-nique. 
 

''Nous nous y attendions un peu...Mais on ne pensait pas que cela allait nous tomber dessus dès les premiers jours.''

Pascal Lorion, Adjoint au Maire de Sainte Maure

''On fait avec, philosophe-t-il. 'Nous espérons que les personnes testées n’auront pas de signes de gravité. Nous sommes en quête d’une entreprise pour décontaminer les locaux.''  
 
Pascal Lorion, adjoint au Maire de Sainte Maure ne pensait pas être confronté aussi vite à une fermeture.
Pascal Lorion, adjoint au Maire de Sainte Maure ne pensait pas être confronté aussi vite à une fermeture. © Tiphaine Le Roux

Les parents du primaire dans l'expectative

A la grille de l’école primaire ce vendredi midi, les parents d’élèves ne dramatisent pas trop, même s’ils sont un peu inquiets. ''J’ai une fille en maternelle et un garçon en primaire. Ce matin j’ai mis mon fils à l’école mais par précaution je ne le remettrai pas cet après-midi'' explique Caroline. ''Comme je ne travaille pas, cela a moins d’impact. Mais c’est dommage car ma petite venait de faire sa première rentrée en petite section. Pour la socialisation, il faudra patienter ! Et forcément on s’interroge sur qui va être dépisté…''

''J’ai mis ma fille à l’école sans crainte ce matin''  observe une autre maman d’une élève de primaire. ''Etant gérante d’un magasin, je reconnais que cela ne m’arrangerait pas de devoir garder ma fille… Et puis elle aussi, elle a envie d’aller à l’école.''


Conseillère municipale et mère d’élève, Annabelle fait confiance aux autorités. ''Ma seule crainte c’est que cela se passe comme ça toutes les deux semaines… Heureusement qu’il s’agit pour le moment de la maternelle car pour les apprentissages, ça risque d’être compliqué.’’
Des rubalises séparent les zones de récréation des classes. Pour le moment l'école primaire n'est pas fermée.
Des rubalises séparent les zones de récréation des classes. Pour le moment l'école primaire n'est pas fermée. © Tiphaine Le Roux

Le premier cas à gérer depuis le déconfinement en mai 

 ''Toutes les familles ont été appelées jeudi soir et tout a été très vite'' commente l'Inspecteur d'Académie Frédéric Bablon ''notamment pour les professeurs et les Atsem qui encadrent les élèves. Nous avons établi les cas contacts au sein de l’école et ce sera ensuite à l’Agence Régionale de Santé et à la Caisse Primaire d'Assurance Maladie de remonter la chaine pour accomplir les tests et casser la transmission.''

Selon l'Agence Régionale de Santé, les cas contact vont être dépistés le mardi, soit 7 jours après le dernier contact avec les élèves Covid+/ Il s'agit des enfants de l’école et des encadrants.Les parents des enfant contact ne seront pas testés pour le moment, car ils sont estimés comme ''contact de contact'', donc à risque très faible.


Lors du déconfinement en mai et juin, aucune fermeture d'école  n’avait été enregistrée dans le département mais les autorités s’attendaient à ce type de situation. ''Statistiquement, c’est assez logique. Quand on reprend avec 100% des élèves, ce n’est pas comme avec 30%’’ajoute Frédéric Bablon
''Je ne suis pas médecin mais les dernières études montrent que les enfants transmettent peu le virus, alors on espère qu’il n y’ aura pas trop de cas positifs comme ceux-ci à gérer !''

22 écoles fermées en France 


Le Ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer a annoncé ce vendredi que 22 écoles en France étaient fermées du fait de la crise sanitaire, un chiffre à rapporter aux 60 000 établissements que compte le pays. Il a également assuré que le gouvernement réfléchissait aux dispositifs de prise en charge pour aider les parents à s’organiser face à ces fermetures. Si elle est la première école élémentaire à vivre ce scénario dans l'Aube, l'école de Sainte Maure ne sera sûrement pas la dernière.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société rentrée scolaire éducation