Aube : Emmanuel Macron en visite dans l'agglomération de Troyes le 19 mai, avec Tony Parker et Laure Boulleau

Le Président de la République Emmanuel Macron est attendu le mercredi 19 mai dans l'Aube. Jour de réouverture des lieux fermés à cause de la crise sanitaire. Sports et éducation sont au programme de ce déplacement.  

Emmanuel Macron accompagné de son ministre de l'éducation, de la ministre des sports, de Laure Boulleau, et de Tony Parker, à Pont-Sainte-Marie, dans l'Aube.
Emmanuel Macron accompagné de son ministre de l'éducation, de la ministre des sports, de Laure Boulleau, et de Tony Parker, à Pont-Sainte-Marie, dans l'Aube. © FTV

Le mercredi 19 mai 2021 fera date à plus d'un titre dans l'histoire de la crise sanitaire. Elle marque la réouverture des restaurants et autres bars en terrasse, fermés depuis fin octobre 2020, suite aux mesures gouvernementales, en lien avec la pandémie de Covid-19. Ce sera aussi le jour de l'extension du couvre-feu à 21h. C'est cette date qu'a choisi Emmanuel Macron pour une visite dans l'Aube, le jour du retour à un début de vie normale. 

En politique, tout déplacement présidentiel a une charge symbolique. Ceux du chef de l'Etat sont scrutés de près. Dans un département de l'Aube classé à droite, dans une agglomération troyenne menée par François Baroin (LR), président de l'association des maires de France (AMF), cette sortie n'a rien d'un coup de fléchette sur la carte de France. Même si l'Elysée s'en défend et promet un "consensus politique". Il n'y aurait donc aucun message politique dans ce déplacement. 

Il n'empêche qu'il a lieu un mois avant les élections départementales et régionales des 20 et 27 juin. Le programme précis a été dévoilé le 18 mai. Il commmencera par un "accueil républicain" rapide, par le maire de Pont-Sainte-Marie, Pascal Landréat (divers centre, proche de LREM) à 16h30 à l'Hôtel de Ville, dans l'agglomération de Troyes. Une commune située dans la circonscriptiuon de Grégory Besson-Moreau, député LREM. 

La préfecture de l'Aube confirme que le Président de la République se rendra, ce mercredi 19 mai 2021, à Pont-Sainte-Marie dans le département de l’Aube, pour un déplacement consacré à la réouverture des activités sportives et au lancement du « Pass Sport ». Il sera accompagné par M. Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports et Mme Roxana Maracineau, ministre déléguée, chargée des sports.

"Le chef de l’Etat échangera avec des responsables associatifs et animateurs sportifs, qui accompagnent les plus jeunes vers une pratique régulière du sport. A cette occasion il présentera les modalités du nouveau dispositif « Pass Sport », destiné à aider les jeunes, et les personnes en situation de handicap, à pratiquer une activité sportive, en participant au financement de leur inscription dans un club. Enfin, le Président de la République assistera aux entrainements des joueurs du FC Pont Sainte Marie et du Tennis Club Pontois, les deux principaux clubs de la ville". 

Deux horaires sont annoncés : 15h45, arrivée au quartier Debussy de Pont-Sainte-Marie. Echanges avec des jeunes et des animateurs sportifs. 17h : arrivée au stade municipal de Pont-Sainte-Marie. Rencontre avec des encadrants sportifs et des bénévoles des clubs de football et de tennis.

 

Tony Parker et Laure Boulleau annoncés

La visite officielle débutera par l'atterrissage du cortège présidentiel à l'aérodrome de Barberey Saint-Sulpice vers 15h. Le président de la République sera accompagné de deux ministres, Roxana Maracineanu pour les sports et Jean-Michel Blanquer à l'Education nationale. Ils devraient être accompagnés par deux sportifs de poids et d'envergure nationale. Tony Parker, quadruple champion de basket en NBA et Laure Boulleau, footballeuse internationale, dont la présence reste à confirmer. Laure Manaudou avait été évoquée dans un premier temps de manière officieuse. Le cortège se rendra directement à Pont-Sainte-Marie. 

Laure Boulleau

Sur place à l'Hôtel de ville, pour "l'accueil républicain", Grégory Besson-Moreau, député LREM sera présent, François Baroin, maire de Troyes, et des élus locaux sont conviés. Le cortège officiel se rendra ensuite au stade de Pont-Sainte-Marie, à proximité. Où des enfants accompagnés de leurs parents les attendront. Le président du comité olympique et sportif local est également convié. Une buvette sera installée sur place pour marquer la journée de réouverture des terrasses. Emmanuel Macron restera sur place jusqu’à 18h15, décollage vers Paris à 18h30. Il n'a pas prévu de passer à Troyes. 

Une "étape majeure de la réouverture pour l’art de vivre à la française", selon l'Elysée. "Pour des millions de français les mercredis après midi renvoient à ces images de rencontres sportive set autres. elles jouent un rôle majeur pour nos concitoyens. Des milliers d’enfants attendent ce jour avec impatience. Le président assistera à une animation de basket. Il se rendra à un entraînement de foot".

"Pass sport" : une allocation de 50 euros par enfants

Cette visite souhaite "illustrer l’attention et le considération à ce secteur affecté par la crise sanitaire". Des soutiens qui représentent plus de 3,5 milliards d’euros pour l’écosystème sportif. des aides qui ne vont pas s’interrompre. Mais certains clubs s’inquiètent, par exemple pour le retour des bénévoles. Le président a donc souhaité envoyer un message à leur attention. Et marquer l'mportance du sport dans la société. Il veut aussi dire que la "pratique sportive est majeur dans la société". 

Les inquiétudes des clubs sont également de savoir s’ils vont retrouver leurs adhérents. Face aux écrans et aux dépenses qui s'allongent, "c’est donc un enjeu décisif". Il veut agir vite avec le pass sport. Une mesure financière incitative, pour inviter les gens à s’inscrire dans un club sportif. "Une enveloppe importante : de 50 euros par enfants âgé de 6 à 18 ans révolus pour s’inscrire. Cette aide, proche du pass culture sera cumulable avec d’autres aides locales. Elle concerne un publique large, distribuée à ceux qui perçoivent l’allocation rentrée scolaire. Les familles recevront un courrier pour les informer".

Ce pass devrait toucher 5,4 millions d'enfants en France. Pensé comme un "dispositif social", il pourra être utilisé dans différents clubs agréés, mais pas dans un magasin ou une salle de sport commerciale. "Une révolution dans le sport français, elle pourra être renouvelée en 2022, avec une grande campagne de communication pour favoriser le sport", rappelle l'Elysée. L'idée étant d'accompagner la pratique du sport. D'autres déplacements du Président de la République sont prévus dans les jours à venir autour du thème de la réouverture, à commencer par ce vendredi 21 mai dans la Nièvre, consacré à la réouverture des lieux culturels et au Pass culture. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emmanuel macron politique