Aube : trois obus découverts chez une habitante de Sainte-Savine, près de Troyes

Publié le
Écrit par Vincent Ballester .

Trois obus ont été découverts chez une particulière de Sainte-Savine (Aube), ce mercredi 28 juillet. Les forces de l'ordre sont intervenues.

On trouve encore parfois des obus de la Première Guerre mondiale en Champagne-Ardenne. Et la commune de Sainte-Savine (Aube) n'y fait pas exception.

Ce mercredi 28 juillet 2021, les forces de l'ordre sont intervenues chez une dame savinienne. Selon Maëva Maugeais, attachée de presse de la municipalité, elle a "découvert ces vieux obus chez elle et appelé la gendarmerie".  Elle précise que ce type d'incident était déjà survenu il y a une dizaine d'années.

En milieu de matinée, les forces de l'ordre ont été rapidement dépêchées vers la commune. Celle-ci fait partie de l'agglomération troyenne (voir sur la carte ci-dessous).
 


Contactée par France 3 Champagne-Ardenne, la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de l'Aube explique qu'il n'y a pas eu d'évacuation. Si urgence il y avait eu, une évacuation aurait été décrétée. 

Mais "il n'a pas été établi qu'il y avait un risque immédiat", commente la police. Celle-ci s'est montrée rassurante sur le réseau social Twitter en soulignant le caractère non-urgent de son intervention sur place (voir le tweet ci-dessous). 
 


"Ce qu'on demande aux gens dans ces cas-là", rappelle la police, "c'est de ne pas toucher à ça, de ne laisser personne en approcher et de nous appeler. La dame dans le cas présent a eu de la chance, elle a apparemment transporté les obus depuis son sous-sol jusqu'à son appartement..." 

Une affaire similaire - mais aux suites plus funestes - avait eu lieu à Saint-Julien-les-Villas (Aube), également en banlieue de Troyes. Un enfant de 11 ans avait déterré et manipulé un obus, lequel avait explosé en le blessant grièvement.
 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité