Coronavirus : les 5 propositions divertissantes de la médiathèque de Troyes pendant le confinement

Pendant le confinement, la Médiathèque de Troyes propose des activités les plus diverses, en ligne. L'établissement culturel réputé pour son dynamisme a gagné 1000 inscriptions en quelques semaines. Des films en ligne sont également proposés gratuitement, à tous. 

Les agents de la médiathèque de Troyes proposent des lectures sur Facebook.
Les agents de la médiathèque de Troyes proposent des lectures sur Facebook. © Capture d'écran Facebook - Médiathèque Jacques Chirac à Troyes
Le confinement est loin d'être terminé, alors pas question de passer à côté des services  numériques abondants et  réjouissants offerts par la médiathèque de Troyes Champagne Metropole avec son programme La Médiathèque dans votre canapé. Se former, écouter des histoires, lire des recommandations de lectures ou de films mais aussi jouer et se cultiver autour du patrimoine, telles sont les principales promesses, orchestrées par 75 agents fort dynamiques. 

À distance, le nombre d'adhérents a fait un sacré bond. Dans l'agglomération troyenne, 1.000 personnes se sont inscrites gratuitement en ligne depuis le 19 mars 2020, pour pouvoir accéder à une importante offre numérique comme la Médiathèque de Troyes Champagne Metropole le leur proposait, rejoignant ainsi les 17.000 adhérents habituels. 

La Médiathèque se devait de voir grand : l'institution troyenne a obtenu du Ministère de la Culture la labellisation "Bibliothèque Numérique de Référence dès 2015. "Nous n'avons pas le choix si nous voulons garder le lien", explique la directrice Catherine Schmit. "Mais une belle dynamique s'est créée et tout le monde contribue à valoriser nos ressources en postant de nombreux messages ou des vidéos sur la page Facebook de l'institution suivie par  4.700 internautes." Alors que propose t-elle ? 
 

1 - Apprendre 

Proposés par des plates-formes labellisées par l'éducation nationale ( Tout apprendre et Maxicours) , les cours de langue, le soutien scolaire et le cours de code de la route étaient déjà consultés avant le confinement mais ils ont rencontré un franc succès ces dernières semaines : 40% des 7.000 connexions concernent les langues, à commencer par l'anglais, 30% vont vers le soutien scolaire et 30% vers les cours multimédia.  Et si ces matières ne vous conviennent pas, il y a une ribambelle d'autres lecons possibles, de la couture à la pratique d'un instrument de musique en passant par le dessin ou la fabrication de produits ménagers.
  

2- Emprunter des livres numériques et des magazines, télécharger des films

En attendant de pouvoir vous déplacer physiquement, 250 nouveautés ont été ajoutées aux  50.000 livres numériques dont la Médiathèque dispose. De même au rayon magazines l'établissement permet de consulter 20 titres, au lieu de 10 par mois Il est également possible de télécharger 4 vidéos à distance par mois, au lieu de 3 : films récents ou documentaires, et curieusement selon la Médiathèque, en ce moment ce sont à 70% des drames qui sont choisis. 

Pour mieux orienter ces loisirs alors que le confinement dure, les agents postent quotidiennement des conseils : au-delà  des publications grand public ou des magazines destinés aux  enfants, les difficultés d'accès à internet peuvent être réglées en allant faire un tour dans des magazines traitant d'informatique grand public comme Micro pratique. Quant au coup de mou, bien naturel en cette période, il se trouvera peut être allégé par des lectures zen au rayon développement personnel, de Christophe André à Psychologies. 
  

3- Jouer et découvrir

Sur la page Facebook de la Médiathèque, avec À vous de jouer, des billets postés font decouvrir des recommandations sur les meilleurs jeux vidéos partagés en ligne.  Les adhérents peuvent également répondre à des quizz d'Histoire renvoyant à des ouvrages ou des collections de la Médiathèque, par exemple son fonds de cartes postales anciennes.
 

Cette rubrique est en lien avec un troisième canal d'information de la Médiathèque créé bien avant le confinement, le blog 11km de patrimoine sur lequel vous trouverez aussi des coloriages originaux et des anecdotes insolites dans le style des Cabinets de curiosité. 
 

4 - Ecouter un livre jeunesse 

Avec UnjourUnehistoire sur la page Facebook les bibliothécaires proposent des lectures pour les petits depuis leur jardin ou leur maison. Pour être honnête, notre préférence va aux vidéos où l'on voit tour à tour le livre et le/la conteur/conteuse. Regardez celle-ci par exemple, dans laquelle Céline lit "L'oiseau de feu" d'après Igor Stravinsky et illustré par Charlotte Gastaut Illustratrice paru aux Éditions Amaterra. 
 
Ou encore cele-ci, avec Estelle qui lit « Le Machin » de Stéphane Servant et Cécile Bonbon paru chez Didier Jeunesse.   

5 - Se retrouver malgré tout

L'expérience ne concerne qu'un petit nombre d'adhérents mais elle s'est revélée très enrichissante. 17 personnes déficientes visuelles de l'association Valentin Haüy ont été rassemblées en audio conférence avec l'aide technique de la Médiathèque pour reformer le club des lecteurs audio auquel ils participent habituellement en chair et en os tous les deux mois. "C'était un  vrai rayon de soleil pour moi", relate Eliette Allaire, l'une des membres du Club. Et je trouve que pour une fois on a dû vraiment tous s'écouter du fait des contraintes techniques !" "Évidemment je préfère la formule habituelle qui est plus animée" commente de son côté Martine André la présidente de l'association "mais cela nous a permis de tous nous retrouver, c'est une chance !

Les lecteurs ont exposé leur avis sur 5 livres et vous pouvez retrouver leurs critiques dans des capsules sur la page Facebook. 
Une prochaine session devrait se tenir avant l'été. L'inscription se fait en ligne.
 
Toutes ces propositions sont valables jusqu'au 30 juin 2020, car pour le moment il n'est pas question de rouvrir la Médiathèque Jacques Chirac. Comme pour les musées, l'Etat préconise d'attendre cet été. Les abonnements qui arrivent à expiration peuvent exceptionnellement être prolongés à distance sur contactmgt@troyes-cm.fr
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus : envie d'évasion santé société