• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Un couple de réfugiés Syriens récolte ses premiers fonds pour ouvrir un espace culturel à Troyes

© Maen Rajab
© Maen Rajab

Maen Rajab et sa femme sont arrivés en France depuis le Liban avec leur fille il y a trois ans et demi. Installé à Troyes, le couple a pour projet d'ouvrir un restaurant syrien, dans lequel des concerts et échanges artistiques seront organisés.
 

Par Florence Morel

"Au début, nous voulions nous installer à Paris, et finalement, nous avons choisi Troyes. C'est plus calme, et surtout, la vieille ville ressemble au vieux Damas." Aujourd'hui, Maen Rajab vit à Troyes avec sa femme, illustratice notamment pour l'Est Eclair et Libération, et sa fille. Assistant socio-éducatif au sein d'Emmaüs à Paris et musicien professionnel, il a pour ambition, avec sa femme, d'ouvrir un restaurant syrien qui soit aussi un espace culturel avec des concerts et des rencontres artistiques.
 
Des exemples de mezzes syriens que le couple syrien veut proposer à la carte / © Maen Rajab
Des exemples de mezzes syriens que le couple syrien veut proposer à la carte / © Maen Rajab

Maen et sa famille ont fui la guerre en Syrie aux premiers soulèvements. "Nous sommes arrivés à Beirut, mais c'était encore plus instable que la Syrie. Je donnais des concerts en Suède, en France et en Suisse, et on a finalement choisi la France", explique-t-il.
 

4 000 euros récoltés


Pour monter son restaurant, Maen Rajab a lancé une cagnotte participative, grâce à laquelle il a réussi à récolter les premiers fonds dont il avait besoin, soit 4 000 euros. "Je pense vendre ma voiture et trouver de nouveaux moyens de financement pour éviter d'avoir à emprunter à la banque", argue-t-il.

Le Troyen d'adoption espère ouvrir son établissement le 1er juillet prochain.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les avantages de l'achat groupé de fioul

Les + Lus