“Il y a des rires et après les femmes me huent” : Tex revient sur son licenciement

Tex, le 31 mars 2007 / © Bertrand Bechard / MaxPPP
Tex, le 31 mars 2007 / © Bertrand Bechard / MaxPPP

Tex, qui a grandi dans l'Aube, est revenu sur son éviction en novembre dernier dans les colonnes de Libération ce lundi.

Par FM

"C'est la fin de notre liberté", répond Tex à nos confrères de Libération quand on l'interroge sur la polémique Balance ton porc. L'ex-animateur des "Z'Amours" sur France 2 revient sur son éviction de la chaîne dans un portrait sans filtre, à retrouver ici.

17 ans de présentation​


En novembre 2017, Jean-Christophe Le Texier était viré de la présentation de l'émission qu'il présentait depuis 17 ans où humour potache et vannes faisaient recette. Il faut dire que la blague tombait mal : seulement cinq jours après la journée de lutte contre les violences faites aux femmes.

Et de se défendre : "Il y a des rires et après les femmes me huent." Pour l'humoriste, le mouvement sur les réseaux sociaux est assimilable à de la trahison :

Balancer, ça veut dire trahir. On balance pas. A l’école, ceux qui balançaient, on les chopait dans un coin et on leur pétait la gueule.

A lire aussi

Sur le même sujet

récolte des mirabelles à Rozelieures

Les + Lus