Ce tableau exposé depuis des années cachait un portrait inconnu

Un portrait très abouti a été découvert au verso d'une toile de Robert Delaunay. L'œuvre était dissimulée sous une couche de peinture blanche. Après analyse par des spécialistes, le modèle serait Bella Chagall, l'épouse du peintre Marc Chagall. Le tableau est à découvrir au musée d'art moderne de Troyes.

Pendant près de quarante ans, une toile a été exposée au musée d'art moderne de Troyes (Aube) sans que personne soupçonne qu'elle cachait un secret. Les coureurs de Robert Delaunay dissimulait à son verso un mystérieux portrait qui a été découvert à l’occasion d’une simple restauration.

"Le restaurateur, pour accéder à la déchirure, a dû retirer une toile de rentoilage, qui était une toile apposée au revers pour consolider. En retirant cette toile, il a découvert un badigeon blanc assez étrange, où on devine derrière le fameux portrait", détaille Juliette Faivre-Preda, la conservatrice du musée.

Un tableau très abouti pour lequel a été initiée une enquête entre professionnels du monde de l’art. La première question qui se pose est celle de l'identité de l'élégante femme brune du portrait. "On a d'abord pensé à Sonia Delaunay, la femme de l'artiste, qui a aussi cette coupe un peu carrée très à la mode à l'époque, poursuit la conservatrice. C'est une collègue du centre Pompidou, Angela Lampe, qui a fait vraiment une découverte majeure puisqu'elle a rapproché ce portrait d'un autre, bien connu, peint par Chagall. Il représente Bella Chagall qui est donc la muse et le grand amour de Chagall."

Après analyses, le portrait caché est bien attribué à Robert Delaunay. Pourquoi avoir caché cette œuvre ? Et pourquoi celle de Marc Chagall, Bella à l’œillet, lui ressemble-t-elle autant ? Les deux artistes étaient des amis très proches, mais une histoire de jalousie n’est pas exclue.

Un dispositif spécial pour découvrir l'œuvre

"Dans une biographie récente de Chagall, il est dit que le beau portrait réalisé par Chagall, qui ressemble au nôtre, a été fait suite à une dispute concernant un portrait que Delaunay avait fait de Bella, raconte Juliette Faivre-Preda. Il est possible aussi que les deux artistes aient peint en même temps avec deux chevalets côte à côte dans l'atelier. C'est ce que laisserait supposer le léger décalage qu'on peut voir entre les deux modèles si on met vraiment côte à côte ces deux portraits."

Un mystère que le musée d’art moderne et la mairie de Troyes ont choisi de mettre en valeur par un jeu de miroir. Les deux œuvres étant placées dos à dos, comme elles l'ont été pendant de longues années sans que personne ne soupçonne rien.

"On a voulu à la fois montrer l'entièreté de cette œuvre, mais de façon à respecter les vœux du peintre. C'est-à-dire évidemment mettre en valeur les coureurs", indique Marc Sebeyran, adjoint au maire de Troyes en charge de la culture. Le musée espère en tout cas que cette pièce unique lui permettra d’attirer davantage de visiteurs. Il en compte actuellement 40 000 par an.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité