Législatives 2024. Dans cette commune traversée par le Tour de France le 7 juillet, l'organisation du scrutin se complique

Certaines communes vont devoir organiser les élections législatives pendant le passage du Tour de France. C'est le cas dans l'Aube, à Saint-Parres aux Tertres. Le maire a eu un entretien avec les services de la préfecture pour trouver des solutions.

Le passage du Tour de France 2024 est une fête et une opportunité pour les communes traversées, mais en plein second tour des élections législatives, l'équation se corse. Dans l'Aube, le tour sera de passage le dimanche 7 juillet, jour du second tour. L'étape part de Troyes et arrive à Troyes, certaines villes verront donc deux fois le peloton dans la même journée. 

Interrogé par nos confrères de Sud Radio, Jack Hirtzig, le maire de la commune de Saint-Parres aux Tertres dans l’Aube, traversé par la grande boucle, a été reçu en préfecture de l'Aube ce mercredi 12 juin pour trouver des solutions. "C’était assez positif dans l’avancement de nos problématiques. On a pu entrer en contact avec les représentants A.S.O qui organisent le Tour de France et son passage. On a pu faire part de nos problèmes qui sont vraiment très importants. Notamment, car la commune de Saint-Parres aux Tertres est coupée en deux par la route départementale qui sera empruntée par le Tour de France".

Un axe transversal découpe cette commune de 3 100 habitants. Il sera donc à certains moments impossible de traverser la rue pour se rendre à l'isoloir. 

Cette coupure ne permet pas en effet à certains habitants les plus éloignés de s’y rendre dans les meilleures conditions. "Effectivement il faut que l’on travaille énormément la communication avec les habitants et que l’on puisse mettre à disposition tous les moyens pour qu’ils puissent se rendre ce jour-là pour le second tour au bureau de vote". Lors de la présidentielle de 2022, cette commune comptait 2 125 inscrits. Et la participation était de 78,82 %. Aux Européennes de 2024, la participation était de 54,3%. 

Ouverture des bureaux à 6 ou 7 heures du matin

Pour organiser le scrutin, "il va falloir que l’on modifie l'amplitude horaire de l’ouverture de nos bureaux de vote, on pourra commencer peut-être plus tôt le matin en incitant les habitants à venir voter plus vite. Mais ça représente une trotte et il y a des gens qui sont âgés et qui ont des difficultés pour se déplacer donc il faut aussi leur permettre de venir nous retrouver. À partir de 6 ou 7 heures, on va pouvoir ouvrir les bureaux de vote jusqu'à 20 heures parce que le passage va se faire jusqu'à 18h30". 

Saint-Parres n’est pas une ville-étape, mais c’est la dernière ville avant l’arrivée à Troyes. "On avait planifié ça depuis assez longtemps effectivement et on n’imaginait pas du tout que ça allait être totalement bouleversé par le nouveau calendrier électoral qui nous a été imposé". 

Cela aurait pu poser un problème d’autant plus important que la commune avait demandé à déplacer le jour de repos, mais l’enjeu de l'étape des chemins blancs est assez important. "On n’a pas pu modifier la date de passage. Effectivement, cela représente un coût parce que l’on va devoir mettre à disposition des habitants des navettes et des bus pour qu’ils puissent se rendre dans les bureaux de vote dans toutes les mesures de sécurité possibles".

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité