Troyes : François Baroin candidat à la présidence des maires de France

Publié le Mis à jour le
Écrit par avec AFP
François Baroin, maire de Troyes (UMP) / Jacques Pélissard, président des maires de France.
François Baroin, maire de Troyes (UMP) / Jacques Pélissard, président des maires de France. © AFP

Comme nous vous l'annoncions début juilletJacques Pélissard avait demandé à François Baroin de lui succéder à la présidence de l'association des maires de France.

L'ancien ministre François Baroin est candidat pour présider l'Association des maires de France (AMF) en novembre, explique-t-il jeudi dans
un communiqué, adoubé par le président sortant Jacques Pélissard. Se disant "très sensible à l'appel" de Jacques Pélissard, M. Baroin annonce qu'il se porte candidat à la présidence de l'AMF. Le président sortant de l'AMF Jacques Pélissard avait en effet dit vendredi qu'il avait "demandé" à François Baroin d'être candidat en lui indiquant aussi que le poste n'était "pas compatible avec une candidature à la présidence de l'UMP". "Il est d'accord pour être candidat à l'AMF et pas candidat à l'UMP", avait-il déclaré.

Plusieurs ténors de l'UMP au premier rang desquels Xavier Bertrand poussent le chiraquien à se présenter à la présidence de l'UMP à l'automne. "Maire de Troyes et président de l'association départementale des maires de l'Aube depuis 1995, je souhaite m'inscrire dans la ligne tracée par Jacques Pélissard et poursuivre le rassemblement de ceux qui se reconnaissent dans les valeurs de la République, dans une démarche de respect des pluralismes sur laquelle l'AMF puise sa crédibilité et fonde son action", écrit M. Baroin dans son communiqué qui ne contient aucune référence à l'UMP.

Actuellement député, M. Baroin est candidat au Sénat en septembre prochain.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.