Bas-Rhin : arnaques à la fausse panne de voiture, les gendarmes mettent en garde

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Ballester
L'arnaqueur est en général habillé de manière assez chic.
L'arnaqueur est en général habillé de manière assez chic. © McPhotos, MaxPPP

La gendarmerie du Bas-Rhin a mis en garde les automobilistes le 5 juillet contre l'arnaque dite de la fausse panne. Les arnaqueurs ont été repérés dans le courant du mois de juin, mais pourraient toujours sévir en juillet.

Imaginez un homme en costard, arrêté sur le bas-côté de la route, en train de vous faire de grands signes. Il y a une probabilité pour que vous vous arrêtiez. C'est justement cette probabilité que cherchent à éviter les gendarmes du Bas-Rhin, qui mettent en garde contre l'arnaque de la fausse panne. Car oui, c'est une arnaque.
 
Le schéma classique est celui d'une voiture (souvent immatriculée à l'étranger, notamment en Allemagne) arrêtée sur le bas-côté. Devant, un individu régulièrement habillé de manière chic (pour endormir votre méfiance) fait de grands signes. Si vous vous arrêtez, celui-ci vous explique que sa voiture est en panne (ou qu'il n'a plus d'essence). Il propose de vous "prêter" des bijoux contre de l'argent liquide afin qu'il puisse payer les réparations (ou l'essence). Évidemment, les bijoux sont faux, et l'arnaqueur ne vient jamais les récupérer.

La gendarmerie a communiqué sur ce danger via les réseaux sociaux (voir publication ci-dessous). Elle invite les automobilistes au contact de ce phénomène à ne pas s'arrêter et tenter de mémoriser la couleur, la marque, et le modèle du véhicule ainsi que sa plaque d'immatriculation. Puis de contacter les forces de l'ordre en composant le 17 (mais pas au volant, évidemment). 
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.