Disparition de Lina : où en sont les recherches pour tenter de retrouver la jeune fille de 15 ans ?

Une nouvelle battue a rassemblé environ 400 personnes ce mardi matin à l'étang du Breux, entre les communes de Plaine et de Saint-Blaise-la-Roche (Bas-Rhin), pour tenter de retrouver Lina, 15 ans, disparue depuis samedi 23 septembre. Les participants disent n'avoir rien trouvé.

Les habitants de la vallée de la Bruche se sont encore mobilisés en nombre pour tenter de retrouver Lina, disparue depuis samedi. Sans succès. Environ 400 personnes ont participé à une nouvelle battue mardi 26 septembre au matin près de l'étang du Breux, dans le Bas-Rhin. 

Le périmètre ratissé avait été étendu par rapport à la veille. La battue a commencé à 10 heures, mais vers 13 heures, elle s'est arrêtée. Les participants ont expliqué à nos journalistes sur place qu'ils n'avaient rien trouvé, et n'y aurait pas de nouvelle battue aujourd'hui.

Lundi, un premier ratissage avait eu lieu entre le domicile de la jeune fille à Champenay, un hameau de Plaine, et la gare de Saint-Blaise-la-Roche, qu'elle devait rejoindre à pied. C'est sur ce trajet que le téléphone de la jeune fille de 15 ans a cessé de borner et que les chiens de la brigade cynophile ont perdu sa trace. 

Un terrain pentu et difficile d'accès

Ce matin, les habitants qui étaient venus prêter main forte ont été divisés par groupes, en fonction de leurs aptitudes physiques, pour fouiller minutieusement cette forêt en terrain escarpé. Un hélicoptère a également survolé la zone de recherche. 

Le terrain, escarpé, ne facilite pas le travail des gendarmes et des bénévoles. "On est dans de la semi-montagne, c'est très pentu, il y a beaucoup d'endroits où on n'a pas forcément accès, c'est compliqué", a expliqué Audrey, une connaissance de la mère de Lina qui a participé aux recherches lundi. 

"On ne voit pas pourquoi elle se serait écartée de la rue, c'est ce qui nous inquiète. C'est un peu incompréhensible au vu du chemin qu'elle devait emprunter au départ."

Audrey, connaissance de la mère de Lina

France 3 Alsace 

Des battues infructueuses et un avis de recherche

Lundi, plus d'une centaine de personnes étaient réunies pour participer à la battue, qui s'est révélée infructueuse. Un hélicoptère, plusieurs drones et une équipe cynophile étaient mobilisés sur les lieux potentiels de la disparition. 

Le dernier signe de vie de la jeune fille date de samedi à environ 11h20. Il s'agit d'un SMS envoyé depuis son téléphone à son petit ami. Le jour du drame, elle devait effectuer un trajet en train pour le rejoindre à Strasbourg. Ne la voyant pas arriver, il a donné l'alerte. Selon les investigations menées, Lina n'est jamais montée dans le train. 

L'avis de recherche publié par la gendarmerie indique que l'adolescente fait 1,60 m et a des cheveux mi-longs. Elle était habillée d'une robe grise et d'une doudoune blanche. Toute personne susceptible d'avoir des informations est invitée à joindre la gendarmerie de Schirmeck au 03 88 97 04 71 ou le 17.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité