Face à l'afflux grandissant d'animaux sauvages blessés ou malades, ce centre de soins ouvre deux nouvelles infrastructures pour les petits mammifères

durée de la vidéo : 00h04mn55s
Sujet Rund Um en alsacien sous-titré ©France Télévisions

Chats forestiers, lynx, hérissons... Le Gorna (Groupement Ornithologique du Refuge Nord-Alsace), a inauguré deux nouveaux espaces pour accueillir des petits mammifères sauvages qui ont besoin de soins. Des animaux de plus en plus nombreux pris en charge par plusieurs soigneurs avant d'être, si tout va bien, être relâchés dans leur milieu naturel.

À Neuwiller-les-Saverne (Bas-Rhin), l'association du Gorna (Groupement Ornithologique du Refuge Nord-Alsace) soigne des animaux sauvages blessés. Des bêtes de plus en plus nombreuses (2.000 l'an passé) qu'il s'agit d'accueillir dans de bonnes conditions. Décision a donc été prise d'ouvrir deux nouveaux pôles : l'un dédié aux hérissons et l'autre aux petits mammifères.

Au fond du terrain d'un hectare de l'ancienne maison forestière se dresse deux cabanes en bois qui donnent sur un enclos extérieur. Dedans et dehors, tout le confort nécessaire pour permettre aux chats forestiers, aux blaireaux ou aux lynx blessés ou malades d'être soignés. Les soigneurs, eux, suivent l'évolution des animaux grâce aux caméras. 

"On sait aujourd'hui que dans la région, il y a beaucoup de lynx qui viennent d'Allemagne. Nous avons donc voulu anticiper la faisabilité de leur prise en charge en cas de besoin", explique Bernard Keller, bénévole actif et membre du conseil d'administration. L'espace se compose de deux maisonnées, chacune ouverte sur un petit jardin. Les bêtes y sont soignées le temps nécessaire puis relâchées à la fin de leur convalescence. 

Une construction qui s'est étalée sur deux ans, pour un montant de 120.000 euros. L'infrastructure qui occupe un espace de cinq ares a été conçue par Guy Marchive, ancien bénévole au Gorna. Camouflage, filets de protection, grillages de quatre mètres de haut et vidéosurveillance permanente. Ce projet n'aurait pas été possible sans le don de Claude Tonne, ancien cordonnier à Saverne qui a légué, à l'association, tous ses biens à sa mort.

Une nouvelle infrastructure pour les hérissons

Eux aussi ont le droit à un nouveau logement. L'arrivée massive des hérissons oblige l'association à s'agrandir davantage. "Ces derniers temps, on a de plus en plus de hérissons qui sont blessés, c'est pour cela qu'on a construit cette nouvelle structure", explique Bernard Keller.

Les hérissons sont logés en plein air dans de petites cages. Souvent blessés aux pattes, à cause d'abcès et d'infections, ces petits mammifères ont besoin d'un temps de surveillance et de convalescence plus long.  

Des professionnels mobilisés et investis

C'est en 1978, qu'un premier centre de sauvegarde a été créé à Schalkendorf, par Jacques Dhorne. Cinq ans plus tard est né le Gorna. " On a commencé dans une grange, on était des amateurs et on ne pensait pas que ça allait aller aussi loin", explique Freddy Bender, membre fondateur. 20 ans plus tard, en 2003, faute de place, le Gorna s'installe à Neuwiller-lès-Saverne, sur une superficie d'un hectare. Au fil du temps, le centre de soin est devenu l'un des plus grands du Grand-Est. 

L'an passé, plus de 80 espèces se sont croisées au Gorna et près de 68% des animaux ont pu être relâchés dans la nature. "la majorité de nos accueils se font en mai, juin, juillet et c'est le début de la grosse saison pour nous", explique Christel Ravera, soigneuse animalière au Gorna. L'équipe se compose d'un saisonnier, d'un mi-temps et de trois salariés. En lien avec des vétérinaires bénévoles, elle a pour mission de soigner et nourrir les divers animaux du centre.

"On adapte l'alimentation à chaque espèce, là, on va nourrir des insectivores, donc j'ai des vers de farine et des grillons pour eux"", ajoute la soigneuse. Christel et ses collègues s'occupent également du nourrissage des animaux, qui parfois s'avère fastidieux. "S'occuper du nourrissage reste une grosse charge de travail, car certains doivent être nourris toutes les heures." Un centre qui s'agrandira encore dans les prochaines années. 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité