Tags racistes sur les mairies de Thal-Marmoutier et Haegen: “C'est de la bêtise humaine”

tag raciste sur la mairie de Thal-Marmoutier / © photo d'une habitante, document remis
tag raciste sur la mairie de Thal-Marmoutier / © photo d'une habitante, document remis

Dans la nuit de mercredi 4 au jeudi 5 juillet, un tag raciste a été inscrit sur le mur de la mairie de Haegen, près de Saverne. Cinq jours plus tôt, une inscription très similaire avait été découverte sur le mur de la mairie de Thal-Marmoutier, à 2 km de là. Les deux maires ont porté plainte.

Par Florence Grandon

Les habitants sont sous le choc. Certains ont relayé la photo sur les réseaux sociaux pour s'en indigner. Un slogan raciste et anti-migrants "dehors les nègres" et une croix gammée ont été inscrits sur le mur de la mairie de Thal-Marmoutier (Bas-Rhin) dans la nuit du vendredi 29 juin au samedi 30. Son maire, Jean-Claude Distel, a porté plainte à la gendarmerie de Saverne, une enquête est en cours.
 

Intervention du maire à l'école

Choqué par cette inscription, Jean-Claude Distel a souhaité intervenir devant les écoliers. Mardi, il était donc devant trois classes de primaire, à Haegen, pour expliquer pourquoi cette inscription est raciste, imbécile et malvenue et quand elle va être enlevée. Ce sera ce samedi 7 juillet parce que la façade de la mairie vient tout juste d'être ravalée, avec un crépis à la chaux à l'ancienne (et une teinte mêlée à la chaux): seule l'entreprise qui a fait ce ravalement pouvait venir nettoyer le mur. La commune fait partie d'un regroupement scolaire, avec les villages de Haegen et Gottenhouse. Les maternelles, CP et CE2 sont à Thal-Marmoutier, les CE1, CM1 et CM2 sont à Haegen.

L'écriture est très similaire.

"J'ai été très énervé de découvrir ce matin la seconde inscription sur le mur de la mairie-école de Haegen, nous a confié Jean-Claude Distel, seulement quelques jours après mon intervention devant les écoliers. Est-ce que c'est lié? Nous n'avons que des questions, mais c'est inadmissible. [...] il est possible qu'il s'agisse de la même personne, l'écriture est très similaire."
 

Des migrants accueillis

Le maire ne comprend pas cette haine et ce rejet des migrants. Depuis décembre 2017, le village accueille des réfugiés. Une première arrivée avait eu lieu en décembre 2017. Depuis, ils ont été dispatchés dans d'autres communes, poursuivant leur parcours d'asile. La deuxième arrivée a eu lieu entre fin mars et début mai 2018: 56 personnes qui ne resteront pas non plus très longtemps. Ils sont accueillis au couvent des franciscaines qui ont même ouvert une classe dans le couvent pour scolariser les enfants. "Et ils sortent encore moins que les premiers, on les voit très peu", précise le maire. 


"Bêtise humaine" dans la cour de l'école

Le maire de Haegen, Bernard Bich, ne comprend pas non plus l'acharnement et la haine de ces inscriptions. "Quand j'ai découvert l'inscription, sur le mur de l'école de Haegen, j'ai été horrifié, révolté. Comme je l'avais été pour Thal. C'est de la bêtise humaine, rien d'autre, s'emporte-t-il, surtout qu'on ne la voit pas de la rue. Par contre, elle tapisse le mur de la cour de l'école. Heureusement, chez nous ce sera plus simple à supprimer: dès demain, le crépis sera brossé." A temps pour la brioche du 14 juillet, qui a lieu tous les ans dans la cour de l'école justement. La brioche de la fraternité.

A lire aussi

Sur le même sujet

Bande-annonce : Dimanche en politique - le GCO

Les + Lus