L'adolescent qui a percuté un policier à moto-cross comparaîtra devant un tribunal pour enfants en juin

Le mineur de 17 ans et demi qui a blessé lundi 15 avril un policier municipal à Schiltigheim en lui fonçant dessus en motocross, été déféré mercredi en fin d'après-midi à l'issue de sa garde à vue. L'adolescent a été placé sous contrôle judiciaire et comparaîtra devant un tribunal pour enfants "en juin".

Le mineur qui a blessé lundi 15 avril à Schiltigheim, près de Strasbourg, un policier municipal en lui fonçant dessus en motocross a été placé mercredi sous contrôle judiciaire et va comparaître devant un tribunal pour enfants "en juin", a-t-on appris de source judiciaire.

L'adolescent de 17 ans et demi, inconnu de la justice, a été déféré mercredi 17 avril en fin d'après-midi à l'issue de sa garde à vue. Le parquet l'a poursuivi pour violences sur personne dépositaire de l'autorité publique avec arme, refus d'obtempérer et rodéo.

Le 15 avril, quatre agents étaient présents devant le collège Leclerc quand ils ont vu arriver un adolescent à moto-cross vers 16H30. Celui-ci réalisait des roues arrière. Ils lui ont demandé de s'arrêter, mais le pilote n'a pas obtempéré et a foncé sur le policier qui lui barrait le passage. 

Il conduisait une motocross "non homologuée", avait expliqué mardi Constant Espargilière, chef de cabinet de la maire de Schiltigheim. "Le pilote vêtu de noir et casqué accélérait et levait la roue avant de son véhicule malgré le flux de circulation alors dense et la présence devant l'école de nombreux parents et enfants", avait précisé la procureure de la République de Strasbourg Yolande Renzi.

Le policier blessé souffre d'une fracture du poignet gauche, d'une entorse du poignet droit, d'une entorse à une cheville et de dermabrasions. Il s'est vu prescrire un arrêt de travail de six semaines, selon M. Espargilière.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité