Ensisheim/Dambach : les anti-Amazon plantent des arbres pour dénoncer les risques pour l'environnement

Les opposants à l’implantation de deux plateformes Amazon en Alsace se sont de nouveau rassemblés ce matin à Ensisheim (Haut-Rhin) puis à Dambach-la-Ville (Bas-Rhin) ce vendredi 2 octobre pour dénoncer les risques de tels projets.

 
Les opposants d'Amazon ont fait converger leurs luttes ce 2 octobre devant l'hôtel de ville d'Ensisheim (Haut-Rhin)
Les opposants d'Amazon ont fait converger leurs luttes ce 2 octobre devant l'hôtel de ville d'Ensisheim (Haut-Rhin) © B. Bagci /FranceTélévisions
Le geste est symbolique : c’est en plantant des arbres que les opposants à l’implantation d’Amazon en Alsace ont voulu exprimer leur opposition. D’abord à Ensisheim (Haut-Rhin), commune pressentie pour héberger l'un des futurs entrepôts du géant du commerce en ligne. Les protestataires  ont ensuite rallié Dambach-la-Ville (Bas-Rhin), près de Sélestat, où est annoncée l’ouverture de l’un des plus grands centres logistiques du géant du commerce en ligne en France.
Une trentaine de protestataires ont investi le terrain d'Ensisheim pressenti pour accueillir un entrepôt Amazon
Une trentaine de protestataires ont investi le terrain d'Ensisheim pressenti pour accueillir un entrepôt Amazon © B. Bagci / France Télévisions
A Ensisheim, ils étaient une trentaine à se réunir devant la mairie. Parmi les manifestants, des membres d'Alsace Nature (qui a lancé une pétition sur le sujet), du chaudron des alternatives engagés dans la lutte contre les urgences climatiques, environnementales et sociales, ainsi que quelques gilets jaunes et des militants de la France Insoumise. Etait également présent un soutien de poids pour eux : la députée européenne Leila Chaibi est venue apporter sa voix à leur grogne. "Pendant le confinement, on s'est rendu compte de l'importance de relocaliser les activités, d'avoir une relance économique qui profite d'abord aux commerces locaux qui ont beaucoup pâti, d'avoir des emplois stables sur la durée alors qu'ici , ce seront des emplois créés dans des conditions très précaires" argumente-t-elle pour expliquer sa présence. 
Des arbres ont été plantés dans les deux communes, pour dénoncer les risques environnementaux liés à l'implantation d'Amazon
Des arbres ont été plantés dans les deux communes, pour dénoncer les risques environnementaux liés à l'implantation d'Amazon © B. Bagci / France Télévisions
Dans chacune des deux communes, des arbres ont été plantés, comme le montre la photo ci-dessus. Ils symbolisent les dangers pour l'environnement redoutés notamment par les associations de défense de l'environnement. Elles s'inquiètent particulièrement pour les ballets de camions qui viendront approvisionner ou expédier les marchandises si les plateformes voient bien le jour. Des craintes qu'ils avaient déjà exprimé lors d'une précédente mobilisation en juillet 2020, comme le relate l'un de nos articles.
  La promesse de créations d'emploi à la clef - sont évoqués 500 postes à Ensisheim et autant à Dambach-la-Ville - ne pondère pas la position des anti. Qui arguent de la casse que pourrait entraîner l'arrivée d'Amazon. Ils avancent pour cela un chiffre évoqué par l'ancien secrétaire d'Etat au numérique, Mounir Majoubi : "Pour un emploi créé chez Amazon, le commerce de proximité perd 2,2 emplois" révélait-il lors d'une note d'analyse publiée fin 2019 sur laquelle revient le site FranceInfo
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société environnement économie amazon entreprises