Barr : 300 personnes manifestent contre l'implantation du géant du e-commerce Amazon à Dambach-la-Ville

Publié le
Écrit par Claire Peyrot

Environ 300 personnes se sont réunies ce samedi 11 juillet pour protester contre l'implantation d'Amazon à Dambach-la-Ville. Le géant américain du e-commerce prévoit d'installer un entrepôt de 150.000 mètres carré sur trois étages sur le ban de la commune bas-rhinoise.

Sur les cartons de livraison, le petit sourire noir en coin fait plutôt grincer des dents dans le Bas-Rhin. L'implantation du géant américain Amazon à Dambach-la-Ville soulève une vague de contestation dans la population. "Amazon hors la loi ! Non à l'AMAZONisation de l'Alsace !" peut-on lire sur les cartons empilés par les manifestants ce samedi 11 juillet à Barr, siège de la communauté de communes propriétaire des terrains convoités par Amazon.
Ils sont environ 300. Peut-être plus. D'univers et d'âge différents. Tous unis contre le géant du commerce en ligne et tout ce qu'il représente à leurs yeux: mondialisation, injustice face à l'impôt, globalisation de l'économie, exploitation des salariés. Autant de thèmes dans lesquels ils se retrouvent et pour lesquels ils ont décidé de manifester.

Vous les Alsaciens, révoltez-vous contre cet Amazon de malheur !

Germaine, 91 ans

Parmi les anonymes, une figure de la contestation en Alsace : Germaine, 91 ans désormais. Elle avait fait la Une des journaux au moment de la lutte contre le Grand Contournement Ouest (GCO, autoroute de contournement de Strasbourg, en construction en cet été 2020). Elle arbore encore fièrement une broche à l'effigie de son dernier combat en date : "La ZAD est partout" peut-on y lire.
Elle est très émue quand elle prend la parole à notre micro : "Je suis là contre les multinationales et les requins de la finance qui veulent détruire notre pays, notre travail et tous les commerçants qui vont disparaître. [...] Nous sommes vraiment les malheureux en Alsace, nos représentants sont avec eux et les protègent. Ca ne rapporte pas de travail, que cet Amazon de malheur ne puisse pas se faire, je suis malheureuse !" s'exclame la nonagénaire.
Après Strasbourg et Metz, Dambach serait le troisième site de la plateforme américaine de commerce en ligne dans l'est de la France. Un projet aux dimensions vertigineuses : 150.000 mètres carré d'entrepôt sur trois étages au pied du vignoble alsacien. A proximité directe de l'Allemagne et de l'autoroute A35, le lieu bénéficierait également des atouts des ports de Strasbourg et de Colmar tout proches. Sans compter les liaisons aériennes situées non loin du site visé : Strasbourg-Entzheim, Bâle-Mulhouse, Zurich et Francfort.
Stands de restauration locaux, stands paysans, pétition... Les manifestants contestent l'argument de la création d'emplois par Amazon. Ils protestent contre le trafic de camions qui sera généré par l'activité. Surtout, ils s'opposent au modèle économique du géant américain et sa contribution au réchauffement climatique. Argument qu'ils détaillent sur leur pétition en ligne : "le modèle économique d’Amazon est la consommation de masse d'objets jetables produits à l'autre bout du monde au plus bas coût".
Ils tiennent enfin à rappeler le président de la République à ses engagements. Après la convention citoyenne, Emmanuel Macron a récemment signé un moratoire sur le climat, dans lequel il s'est positionné contre la bétonnisation à outrance. En cette période où "le monde d'après" est dans tous les esprits, les opposants à Amazon insistent sur la nécessité de développer l'emploi local et proposent d'installer du maraîchage sur ces terres.https://www.conventioncitoyennepourleclimat.fr/
Sur place et en ligne, la pétition dest opposants au projet a déjà rassemblé 17.000 signatures. https://www.change.org/p/mesdames-messieurs-les-futurs-conseillers-de-la-communaut%C3%A9-de-communes-du-pays-de-barr-bient%C3%B4t-le-plus-grand-entrep%C3%B4t-de-france-d-amazon-%C3%A0-dambach-la-ville?use_react=false