Affaire Sophie Le Tan : Jean-Marc Reiser continue de tout nier devant la juge d’instruction, ce vendredi 4 septembre

Jean-Marc Reiser, principal suspect dans la disparition et l’assassinat de Sophie Le Tan, a fait face au juge d’instruction en charge de l'affaire, ce vendredi 4 septembre 2020. Une cinquième audition tenue à sa demande, mais la justice pourrait simplement avoir perdu huit heures.
Jean-Marc Reiser, principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan, est entendu pour la cinquième fois au tribunal judiciaire de Strasbourg, ce vendredi 4 septembre 2020.
Jean-Marc Reiser, principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan, est entendu pour la cinquième fois au tribunal judiciaire de Strasbourg, ce vendredi 4 septembre 2020. © Jean-Frederic SURDEY/MAXPPP/France Télévisions
Ce vendredi 4 septembre 2020 n’aura pas été un jour décisif dans l’affaire Sophie Le Tan.  A quelques jours du deuxième anniversaire de la disparition de l’étudiante - le 7 septembre 2018 à Schiltigheim - Jean-Marc Reiser, principal suspect, a été entendu par la juge d’instruction, Eliette Roux, depuis 9h30 ce matin. Une audition prévue de toute façon par la juge après le versement au dossier des derniers résultats de l’autopsie du corps de la jeune femme, en forêt de Rosheim en octobre dernier.
Ce vendredi, il s’est employé à tout nier, comme il l’a fait jusqu’à présent. Il a également contesté  une à une toutes les charges qui pèsent sur lui.
Malgré la corrélation établie entre la scie retrouvée dans sa cave et le fémur sectionné de Sophie Le Tan, il nie et sollicite un complément d’enquête (que la juge lui a refusé).
Ses deux avocats mettent désormais  leur collaboration avec leur client dans la balance : s’il ne change pas d’attitude, ils ne l’accompagneront pas jusqu’aux assises.
La famille de Sophie Le Tan attend toujours un procès et voudrait pouvoir lui offrir enfin une sépulture. La juge Eliette Roux a signifié à Jean-Marc Reiser que cette audition serait sans doute la dernière. L’instruction pourrait s’achever prochainement et le procès se tenir à l’automne 2021.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers disparition affaire sophie le tan justice société police sécurité