Alsace : une pluie d'étoiles filantes attendue dans la nuit du 12 au 13 août

Les Perséides font leur retour en 2020 du 12 au 13 août pour une nuit remplie d'étoiles filantes. En Alsace, la traînée laissée par la comète Swift-Tuttle pourra être observée loin des villes. Avec de bonnes conditions météorologiques, une centaine d'étoiles par heure peut être observée.
Les Perséides photographiées en 2018
Les Perséides photographiées en 2018 © STAN HONDA / AFP
Un ciel sombre et dégagé, c'est tout ce que les Alsaciens peuvent espérer pour admirer le phénomène astronomique des Perséides dans la soirée du 12 au 13 août. Dès la nuit tombée et avec des conditions météorologiques favorables, une centaine d'étoiles filantes pourra être observée par heure à l'oeil nu. Après la nuit des étoiles et la comète Neowise, la trajectoire de la terre s'apprête à traverser un essaim de météorites.

Les Perséides : c'est quoi ? 

"On les appelle ainsi parce que la direction apparente des Perséides correspond à la constellation de Persée", lance Sébastien Derrière, astronome à l'Observatoire de l'université de Strasbourg. La pluie d'étoiles filantes est en réalité un amas de poussières issu de la détérioration d'une comète. "Quand une comète se rapproche du soleil, elle perd de la matière", poursuit l'astronome.

La vitesse de la Terre autour du soleil, de 30 kilomètres par seconde, donne l'impression que les étoiles filantes viennent toutes d'un même point, de la même direction, "autour de cela on a un point radiant, ça semble irradier d'un centre", explique-t-il.  
Photo prise le 12 juillet 2020 à 23h06 depuis Strasbourg.
Photo prise le 12 juillet 2020 à 23h06 depuis Strasbourg. © Sébastien Derrière

Des conditions favorables

La pluie d'étoiles filantes sera d'autant plus remarquable avec un temps sec et un ciel dégagé. "Il faut aussi être loin des villes, loin des nuisances sonores, c'est surtout la noirceur du ciel qui compte", précise Sébastien Derrière. En plein centre-ville de Strasbourg, les habitants risquent de ne voir que les "bolides", c'est-à-dire les étoiles filantes les plus brillantes et les plus importantes en matière de taille. L'intensité du phénomène dépend quant à elle de l'état de la comète et du vent solaire. 
Photo d'une étoile filante sous la Grande Ourse prise en 2019 par l'association astronomique Nemesis.
Photo d'une étoile filante sous la Grande Ourse prise en 2019 par l'association astronomique Nemesis. © Walcho - Nemesis
Si la comète est passée plusieurs fois, les poussières seront moins nombreuses. Le vent solaire peut également déplacer ces poussières et les disperser. Par chance, la terre peut passer "pile au milieu d'une traînée récente, c'est difficile à prévoir", estime l'astronome. Au-delà de cette pluie d'étoiles filantes, d'autres phénomènes peuvent être observés cet été, comme les planètes Jupiter et Saturne se trouvant non loin l'une de l'autre. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
événements sorties et loisirs astronomie culture sciences espace