Avec son application, il révolutionne le quotidien des agents de la SNCF

Après seize années aux commandes des trains alsaciens, Nicolas Wurtz fait aujourd'hui le bonheur de ses anciens collègues. Grâce à son site web GRAOU qui cartonne, les cheminots français voient leur métier complètement simplifié. Explications.

Tous les héros ne portent pas de cape, lui préfère les fichiers Excel volumineux pour faciliter, chaque jour, la vie de milliers de professionnels du train. Alors conducteur de TER, Nicolas Wurtz décide en 2014 de créer GRAOU, un site web qui répond aux besoins de ses ex-collègues.

Le Strasbourgeois part d’un constat simple, des plannings aléatoires et des informations trop éparses compromettent la vie de famille des agents. Pour "simplifier le quotidien des roulants", il réunit toutes les données fournies librement par les entreprises ferroviaires et les rend accessibles gratuitement. 

Plus récemment, l’application s’est étendue aux voyageurs, avec une carte en temps réel, qui permet de suivre n’importe quel train de l’Hexagone.

Un site entre Facebook et Google Agenda

Passionné de programmation depuis ses 8 ans, Nicolas Wurtz permet aujourd’hui à 26 000 professionnels de gagner du temps, beaucoup de temps, mais aussi de renforcer leur lien social.

Il n’a eu besoin que de trois mois pour concevoir un outil aujourd’hui incontournable pour les professionnels. Lors de son lancement il y a 9 ans, l’application enregistre 50 inscrits. Rapidement, grâce au bouche-à-oreille, son projet se diffuse dans toute la France.

"Ça leur permet de s’organiser au sein du travail et en dehors. Avant, les conducteurs devaient se connecter de manière complexe à un réseau interne pour consulter leurs plannings, avec l’appli, tout est centralisé en un clic", explique-t-il.

Mais la force première de GRAOU reste son aspect convivial. Les utilisateurs peuvent suivre en direct les trajets de leurs collègues et ainsi se coordonner pendant ou après leurs services. Une messagerie instantanée facilite la communication entre eux et vient renforcer le côté "social" de l’application.

"Placer l’humain au centre de la production ferroviaire"

Musicien à ses heures perdues, le quadragénaire dédie une grande partie de ses journées à GRAOU. Il faut dire que le besoin de maintenance est important. Chaque jour, l’appli frôle le million de vues, une statistique qui donne le vertige. Pourtant, Nicolas Wurtz n’a jamais touché le moindre centime pour sa création et ne compte pas changer la donne. "Je viens d’une époque où l’internet était ouvert, décentralisé. Je viens du monde du logiciel libre et je milite pour garder cela. Je ne veux pas de pub sur mon site", indique-t-il.

En attendant, pourquoi pas, de se faire racheter par un grand groupe, le Strasbourgeois veut se rendre utile à la société, avec toujours le même credo, "mettre l’humain au centre" de ses projets.

Dans cette optique, il lance en 2021 une extension de GRAOU, cette fois-ci à destination du grand public. Une carte collaborative et ludique qui permet de suivre en direct tous les trains en circulation, de quoi ravir les plus ferrovipathes d’entre nous. "SNCF réseau a produit 99 données sur les infrastructures. Les lignes, les voies, ou encore les passages à niveau sont consultables par tous. J’ai voulu tout centraliser et j’ai vu que ça marchait bien. J’ai codé cela en deux semaines et j’ai décidé de le rendre public."

Mais Nicolas Wurtz ne compte pas en rester là. Adepte de la data, l’Alsacien garde quelques idées d’applications dans un coin de sa tête avec la volonté de toujours concevoir des projets "d’utilité publique".