Comment le football gaélique, sport roi d'Irlande, veut attirer de nouveaux adeptes

L'équipe de football gaélique de Strasbourg a remporté, le 17 juin 2023, le championnat de France de troisième division. Ce sport méconnu, numéro un en Irlande, est un mélange de foot, handball et rugby. Il compte près de 1.500 licenciés dans l'Hexagone, dont 60 en Alsace.

C'est un sport auquel on n'avait pas pensé, mais qui mérite le détour. L'équipe de football gaélique de Strasbourg a été récompensée, le samedi 17 juin, du titre de champion de France troisième division. Encore méconnue du grand public français, cette discipline est reine en Irlande.

Au total, ce sont près de 1.500 licenciés en France qui ont été séduits par ce sport qui ressemble à un mélange de football, handball, basket et rugby. Dans la capitale alsacienne, le club en compte une soixantaine. Les "Strasbourg Gaels" sont accessibles tant aux hommes qu'aux femmes dès 16 ans.

Créé en septembre 2019 par Maël Dancette, le club connaît une ascension fulgurante. "Strasbourg est une capitale européenne. Avec le Parlement, mais aussi les étudiants en Erasmus, on n'a pas eu de mal à rassembler les curieux et passionnés. Certains Irlandais, qui connaissent bien le sport, nous rejoignent et nous permettent de progresser", indique Gaël Chica, membre du club et responsable de la communication. 

Le club est tout nouveau et monte en puissance

Gaël Chica, membre des Strasbourg Gaels

Grâce à leur esprit d'équipe et à la bienveillance de chacun, le club a arraché la victoire face à Brest (8-7) dans le stade de Guérande. "C'était la folie, le club est tout nouveau et on monte en puissance, se réjouit Gaël Chica, "Notre ambition désormais, c'est d'aider la région Grand Est à développer et créer des clubs de football gaélique".

Pas plus de quatre pas avec le ballon

Le football gaélique descend d'un sport nommé caid, dont on retrouve les premières traces en 1537. Originaire d'Irlande, cette discipline se modernise et publie ses premières règles en 1887, avec pour objectif de contrer l'influence anglaise et l'importation du football "classique" et du rugby. À noter que le premier Bloody Sunday (Dimanche Sanglant) en 1920, s'est déroulé lors d'un match de football gaélique.

Pour ce qui est des règles, elles sont étonnamment simples (ou pas...). Le sport se pratique 11 contre 11 en France, à 15 en Irlande, sur un terrain de football ou de rugby. Les dix joueurs se répartissent en cinq lignes de deux et le gardien occupe les cages. Pour marquer un but, la balle, similaire à un ballon de foot classique, doit arriver soit dans des poteaux de rugby, et on comptabilise un point, soit dans le filet situé en dessous et trois points sont marqués.

Lorsque le ballon rond est en jeu, le porteur n'a pas le droit de faire plus de quatre pas sans poser la balle au sol, car oui le football gaélique se joue aussi avec les mains. Pour continuer son action, il doit réaliser un dribble, comme au basket, ou la faire rebondir sur son pied et la rattraper. Lorsque la balle est au sol, le joueur ne peut pas la ramasser directement avec les mains, mais doit la soulever avec le pied pour l'attraper. 

Les passes se font avec le plat du poing, en arrière, en avant, ou sur les côtés, à votre guise. Même si le football gaélique reste un sport de contact et d'endurance, le plaquage comme au rugby est interdit. "Ce sport rassemble des footeux, mais aussi des basketteurs et handballeurs. On a de l'intensité, mais il n'y a pas de violences. C'est similaire à un rugby à 7 avec beaucoup de cardio", sourit Gaël Chica. 

Alors si vous êtes tenté par cette discipline venue tout droit des terres de Saint-Patrick, il suffit de chausser vos crampons et passer une tête au stade de l'Ill à Strasbourg pour rencontrer les joueurs et joueuses. Le club alsacien participera même à la Coupe du monde organisée à Derry, en Irlande, du 24 au 28 juillet 2023. Pour l'occasion, il lance un financement participatif et espère récolter une somme lui permettant également de développer la discipline dans tout le Grand Est. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité