Course de la diagonale des fous : Victor Guerdin arrive 176e sur 2.800, en hommage à son frère Axel mort en 2018

Victor Guerdin à son franchissement de la ligne d'arrivée. / © Document remis
Victor Guerdin à son franchissement de la ligne d'arrivée. / © Document remis

Victor Guerdin, étudiant en médecine, a participé à la course mythique à La Réunion en mémoire de son jeune frère, retrouvé mort en décembre dans un bassin du port autonome de Strasbourg. Il a terminé à la 176e place parmi 2.863 concurrents. Toute sa famille l'a accompagné dans cette aventure.
 

Par Sabine Pfeiffer, Vincent Ballester

Victor Guerdin a terminé la Diagonale des fous, ce célèbre ultra-trail à la Réunion considéré comme l'un des plus durs au monde. Il a franchi la ligne d'arrivée en 176e position, le samedi 19 octobre 2019 à 11h52 précises (heure locale, 9h52 pour l'Alsace). C'est en hommage à son frère mort en 2018 qu'il a tenu à réaliser cette performance.
 

Près d'1h30 après son départ, il était classé en 617e position, signe de sa progression pendant les 37 heures, 51 minutes, et 11 secondes qu'ont duré la course. Soit une distance de 170 kilomètres entre le départ et l'arrivée. 
 
Les statistiques finales de l'épopée de Victor Guerdin. / © https://grandraid-reunion.livetrail.run/
Les statistiques finales de l'épopée de Victor Guerdin. / © https://grandraid-reunion.livetrail.run/

Selon sa mère, Victor Guerdin est parti du point de Possession vers 02h53 (heure locale), l'un des derniers de son parcours, après s'être réchauffé et restauré avec ses proches. Il était "marqué par la fatigue de sa deuxième nuit" et ses genoux avaient souffert lors de la descente du Maïdo. Mais il restait motivé pour sa "dernière ligne droite" : la route vers Saint-Denis.

En prévision du franchissement de la ligne d'arrivée, Victor Guerdin avait remis son maillot du Grand Raid de la Réunion. Comme promis à son frère Axel.
 
Victor, aidé par ses proches au cours du dernier jours de son défi. / © Document remis
Victor, aidé par ses proches au cours du dernier jours de son défi. / © Document remis


 

400 concurrents dépassés sur une seule journée

Le départ de la Diagonale des fous a été donné ce jeudi 17 octobre à 22 heures (heure locale – 20 heures en métropole). Comme prévu, Victor Guerdin fait partie des 2.863 concurrents qui affrontent les chemins de montagne très escarpés de l'île de la Réunion : 166 kilomètres de course à pied non-stop en pleine montagne, avec 9.611 mètres de dénivelés ascendants (sans compter les descentes).
 
Avant le départ / © Document remis
Avant le départ / © Document remis
 
Victor Guerdin au départ de la course / © Document remis
Victor Guerdin au départ de la course / © Document remis
 

"Tout se passe bien pour le moment"
- Dorothée Gérard, mère de Victor Guerdin


"Victor a bien pris le départ de la Diagonale des fous hier soir à 22 heures (heure locale)" a confirmé sa mère, Dorothée Gérard, ce vendredi 18 octobre vers midi à France 3 Alsace. Elle-même s'est rendue sur place, ainsi que le père de Victor, son autre frère Rémy et son amie Marie. Toute sa famille voulait l'accompagner dans cette belle aventure, afin de lui servir d'équipe technique, l'encourager, et être présents aux points de ravitaillement.
 
Victor ce vendredi 18 octobre au matin, lors d'une courte pause / © Document remis
Victor ce vendredi 18 octobre au matin, lors d'une courte pause / © Document remis
 
En effet, la course s'effectue d'une traite, sans véritables arrêts et sans heures de sommeil. "Nous avons rejoint Victor au ravitaillement de Cilaos ce matin, vers 8h45", raconte Dorothée Gérard. "Actuellement, nous sommes arrivés au Maido. Marie et moi allons attendre ici, tandis que son père et Rémy vont à sa rencontre à Roche plate (2h30 de marche). La priorité est de lui transmettre des vêtements secs et chauds avant la nuit."
 
Victor n'a commencé à pratiquer le trail (course à pied en montagne) que le printemps dernier. Une manière à lui de faire son deuil d'Axel. Mais ce vendredi 18 octobre, en milieu d'après-midi, après 21 heures de course, il se retrouvait en très bonne position, classé 249e sur les 2.863 concurrents.
 
La position de Victor Guerdin ce vendredi 18 octobre en milieu d'après-midi / © Capture d'écran
La position de Victor Guerdin ce vendredi 18 octobre en milieu d'après-midi / © Capture d'écran

D'ordinaire, les premiers concurrents de la Diagonale des fous, généralement coureurs professionnels, arrivent 23 ou 24 heures après leur départ. Victor, lui, ne tient absolument pas à gagner. Il prévoit une quarantaine d'heures pour franchir la ligne d'arrivée et, surtout, il espère tenir jusqu'au bout. Un espoir qui devrait se réaliser, puisqu'en ce vendredi 18 octobre en milieu d'après-midi, il avait déjà largement dépassé la moitié du trajet.
 
La famille de Victor l'accompagne dans cette aventure / © Dcument remis
La famille de Victor l'accompagne dans cette aventure / © Dcument remis


Une cagnotte pour des jeunes du Togo

Pour toute la famille, cette belle aventure est un acte de résilience collectif, au nom de leur fils et frère Axel mort trop jeune. Pour donner un sens encore plus profond à sa démarche, Victor a aussi ouvert une cagnotte solidaire sur Internet, au bénéfice de l'association Agerto, très chère à son frère défunt. Cette association soutient des jeunes du Togo, et les fonds récoltés serviront à construire des salles de classe et acheter des fournitures scolaires. 2.070 euros ont déjà pu être récoltés, et la cagnotte est toujours en ligne.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus