• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

L'émouvante Marseillaise du public de la SIG, confiné pendant l'attentat de Strasbourg

Confinés pendant plusieurs heures, les spectateurs du Rhenus ont entonné une Marseillaise en hommage aux victimes de la fusillade de Strasbourg. / © captures d'écran Twitter
Confinés pendant plusieurs heures, les spectateurs du Rhenus ont entonné une Marseillaise en hommage aux victimes de la fusillade de Strasbourg. / © captures d'écran Twitter

Réunis pour un match de basket, le public du Rhenus a été confiné pendant la traque du tueur de Strasbourg. Les spectateurs ont rendu un vibrant hommage aux victimes.

Par Daniel Gerner

Les 5034 spectateurs du Rhenus, venus assister à un match de basket entre Strasbourg et Ljubljana, sont restés confinés jusqu'aux alentours de 1h du matin, en raison de la traque du tueur de Strasbourg, toujours en cours. Prenant leur mal en patience, les spectateurs ont pu bénéficier des "talents d'animateurs" d'Ali Traoré, joueur de la SIG, qui a également entamé des chants de Noël.

 
L'atmosphère était alors devenue très pesante, dans cette enceinte confinée, avec peu d'informations sur l'attentat. Les spectateurs ont surtout rendu un vibrant hommage aux victimes de la fusillade, en entonnant une Marseillaise.
 


Le club de Strasbourg s'était déjà imposé depuis un moment sur le score de 81 à 73 dans ce match comptant pour la 7ème journée de la coupe d'Europe, la BCL (Basket Champions League).  Mais le Rhenus, comme d'autres établissements et institutions strasbourgeois, tel que le parlement européen, a subi les mesures de confinements. Le match a d'ailleurs été maintenu, malgré les événements en cours. Le public a dû patienter plusieurs heures à la fin de la rencontre. On en retiendra cette belle Marseillaise, entonné en cœur et applaudie à tout rompre.

Les spectateurs ont pu progressivement quitter l'enceinte sportive après minuit. Des zones de covoiturage ont été mises en place, les transports en commun ayant été interrompus.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

REIMS. Gilets jaunes et forains

Les + Lus