Il joue sur la guitare de Matthieu Chedid en plein concert : Till, 13 ans, fait vibrer le Zénith de Strasbourg

Publié le Mis à jour le

La vidéo a été partagée par Matthieu Chedid sur les réseaux : on y voit Till, 13 ans, habillé en petit M, lui emprunter sa guitare et jouer brillamment au milieu des spectateurs du Zénith de Strasbourg le 6 décembre. Un instant de grâce pour le public et l'adolescent qui vit à Griesheim-près-Molsheim.

Cela s'est passé le mardi 6 décembre au Zénith de Strasbourg. Matthieu Chedid est en concert. Du milieu de la foule surgit un gamin déguisé en "petit M". Il fait signe à l'artiste de lui prêter sa guitare. Et il joue, merveilleusement, sur la chanson "Je dis M" composée bien avant sa naissance.

Un moment de grâce pour le public, le plus émouvant de la soirée. Et pour Till ? "C'était magique!" On n'imagine pas moins pour cet élève de quatrième qui s'est mis à la guitare il y a tout juste 18 mois. Prodige ? Sûrement. Autodidacte aussi. Car le solfège ce n'est pas son truc. Il apprend grâce à des tutos et des tablatures récupérés sur internet.

Till a même déjà sa chaine YouTube, et c'est elle qui a été la porte d'entrée vers le chanteur M. Car la rencontre des deux musiciens au milieu du public n'est pas le fait du hasard, même si la façon dont cela s'est déroulé était de la pure improvisation.

Car Till et Matthieu Chedid s'était rencontrés en coulisses dans l'après-midi, en amont du concert. Une invitation obtenue par l'intermédiaire d'un ami du papa qui connaît le manager de l'artiste. Impressionné par les prestations du garçon sur sa chaîne, le manager a transmis le lien au chanteur qui a dit banco, ce petit là, je vais le rencontrer.

"Il a dédicacé ma guitare et puis on a joué ensemble", raconte Till. "Il a voulu savoir où on était placés dans le public pour venir à ma rencontre." Un public qui n'a pas été étonné de voir Matthieu Chedid se déplacer dans la foule. "Il fait cela à chaque concert", raconte Cécile P., fan depuis 20 ans. C'est la suite qui a surpris tout le monde.

Une guitare fétiche que personne n'a le droit de toucher

Cécile raconte la suite : "A un moment, je vois un attroupement, et puis j'aperçois un petit garçon en veste violette satinée et qui se met à jouer de la guitare comme un pro. Je me suis d'abord dit que c'était truqué ! Mais pas du tout ! C'était super émouvant."

Parce que Till a eu ce réflexe étonnant : demander à Matthieu Chedid de lui prêter sa guitare. "Une Fender Stratocaster Série L des années 60", précise l'adolescent, "c'est sa guitare fétiche que personne n'a le droit de toucher." Sauf Till.

De retour sur scène, Matthieu Chedid a partagé son émotion avec le public : "C'est la première fois que je rencontre un petit garçon qui joue aussi bien une de mes chansons". Un moment qu'il a poétiquement nommé transe-mission.

Une transmission qui vient aussi des parents de Till. Une maman qui l'a "forcé à me mettre à la guitare", raconte le garçon, "et puis j'y ai pris goût." Un papa gros fan de rock qui l'a bercé aux Beatles et aux Cure. Une bonne oreille musicale et une forte mémoire ont fait le reste. Till joue 4 heures par jour.

Le copain qu'on a envie d'avoir

Il aime entrer dans la peau de personnages. "Devenir Slash quand il joue Slash, devenir M quand il joue M", détaille son papa. Pour être bien, il a besoin d'être dans un rôle. Comme Matthieu Chedid?

Ce concert du 6 décembre reste un moment unique dans la vie de Till même s'il a du mal à se souvenir des détails du moment de sa prestation. Il faut dire que la veille encore, il était fiévreux, mais il n'était pas question de manquer son incroyable rendez-vous.

Alors que retenir de cette aventure ? "La gentillesse de Matthieu Chedid" disent en chœur père et fils. "Je n'ai jamais rencontré quelqu'un d'aussi solaire, le copain qu'on a envie d'avoir", ajoute le papa. Le copain ? C'est Till qui l'a gagné.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité