• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

INSOLITE - La photo d'un cygne attendant le tram à l'arrêt Gallia de Strasbourg fait le tour des réseaux sociaux

Un cygne à l'arrêt Gallia du tram de Strasbourg : l'image a fait sourire / © @Laura Moemersheim
Un cygne à l'arrêt Gallia du tram de Strasbourg : l'image a fait sourire / © @Laura Moemersheim

C'est une image plutôt incongrue : celle d'un cygne attendant le tram à Strasbourg. Le volatile a été aperçu ce dimanche 20 janvier à l'arrêt Gallia. Une situation insolite, certes, mais pas totalement exceptionnelle : les cygnes en ville sont nombreux. Ils leur arrivent parfois de divaguer. 

Par Astrid Servent & Vincent Ballester

Un cygne sur le quai de tram de l'arrêt Gallia à Strasbourg : la photo postée sur Facebook dimanche matin fait sourire évidemment. On imagine le regard amusé des autres voyageurs attendant le tramway à côté de ce majestueux volatile blanc comme neige. Il aurait été aperçu quelques minutes auparavant sur les voies du tram. Des personnes l'auraient chassé afin qu'il se mette à l'abri, sur le quai, comme tout le monde.


Mais que faisait-il à cet endroit?

Contactée par téléphone, Camille Fahrner du service médiation faune sauvage admet que c'est un comportement étrange pour lequel il est difficile d'avoir une explication. En revanche, sa présence dans ce secteur ne l'étonne pas. L'arrêt Gallia est situé sur le pont royal qui enjambe l'Ill où de nombreux cygnes séjournent - le comptage de 2017 indiquait qu'il y en avait 401. Il arrive que certains d'entre eux prennent leur envol mais pas forcément assez d'élan et se retrouvent ainsi sur la voie publique.

D'autres ont moins de chance et se prennent les ailes dans les câbles du tram. L'arrêt Gallia est d'ailleurs doté d'un système anti-collision mis au point par Guy Marchive, le directeur du groupement ornithologique du refuge Nord Alsace


Un cygne en hiver

Ce gros oiseau de 2,40 mètres d'envergure est un animal herbivore, il broute notamment de la végétation sous-marine. Tant qu'il ne gèle pas, il n'a besoin d'aucune aide. En revanche lorsque les températures se resserrent au point où l'eau gèle, on peut leur apporter des épluchures de légumes, de la salade ou du maïs.

Le pain est à proscrire totalement. Le système digestif des cygnes n'est pas adapté pour supporter gluten et sel que l'on trouve généralement dans les résidus de pains. En outre, le pain qui séjourne dans l'eau a tendance à faire gonfler l'estomac de l'animal ; celui-ci a une fausse impression de satiété, ce qui peut entraîner des carences.

En hiver, le cygne est particulièrement sensible au botulisme, une maladie transmise par le biais d'une bactérie proliférant dans la vase.
 

Animaux en difficulté, les numéros d'urgence à connaître

 
L'image, postée sur les réseaux sociaux, a fait sourire / © Laura Moemersheim
L'image, postée sur les réseaux sociaux, a fait sourire / © Laura Moemersheim

A lire aussi

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus