Les fans de Star Wars aux anges, la série complète des neuf films est diffusée ce week-end : "ça va être un souvenir inoubliable d'être ici aujourd'hui."

Un marathon Star Wars a lieu ce samedi 4 et dimanche 5 mai à Strasbourg. A l'occasion des 25 ans du premier film, le cinéma UGC projette les neuf films. Certains fans viennent dans le costume de leur personnage préféré.

A l'occasion de la journée mondiale Star Wars, l'UGC ciné cité de Strasbourg organise, comme huit autres salles en France, un marathon, avec la projection des neuf films de la série, entre samedi 4 et dimanche 5 mai.

Lucas films célèbre la journée mondiale Star Wars le 4 mai sous le slogan "May the 4th Be With You" (lire May the force with you, c'est à dire Que la Force soit avec toi)

Début des réjouissances ce samedi à 10h20 jusqu’à 2h18 du matin. Reprise dimanche à 10h35 jusqu’à 19h. Les projections se suivent avec un quart d'heure de pause avant la reprise de l'épisode suivant. En tout ce sont 33h47 de films au total, sans pub.

À Strasbourg, pour les 25 ans de la sortie de l'épisode un "La menace fantôme" (sorti après les épisodes 3, 4 ,5), les fans de la double trilogie font déjà salle comble. C'est parti pour une galaxie lointaine, où les humains cohabitent avec de nombreuses espèces extraterrestres. 

Parmi les 35 millions de spectateurs, depuis le premier film de la première trilogie en 1977, Elliot, venu avec des amis : "On est des grands fans, on adore cette saga. Moi je n'ai pas eu la chance de voir les premiers films au cinéma, alors maintenant c'est l'occasion de rattraper cela."

Même enthousiasme pour Maxime "Je suis fan de cette saga depuis tout petit, mon père me l'a montrée quand j'avais trois ou quatre ans. C'est resté gravé dans ma mémoire. J'ai joué à tous les jeux sur ordinateur et sur console. Je me sens vivre dans cette saga, donc ça va être un souvenir inoubliable d'être ici aujourd'hui."

Sur scène, la fédération française d'escrime propose au public une animation de sabre laser. Geoffroy Dalmar, éducateur fédéral sabre laser. "Aujourd'hui le sabre laser fait partie de la fédération française d'escrime. En Alsace, nous sommes bien lotis avec une demi-douzaine de clubs. Nous aurons d'ailleurs le deuxième championnat de France en juin. Le vainqueur du premier championnat est colmarien."

Je n'étais pas née quand les premiers sont sortis, mais c'est une passion familiale

Audrey, qui a des personnages de la saga tatoués sur les bras, est elle aussi venue vivre le marathon des presque 34heures de films. "On est prêts, on a apporté du café et des boissons énergisantes, pour tenir jusqu'à deux heures du matin et rester éveillés."

Aujourd'hui elle vit cette passion, toujours en famille, mais aussi avec des amis et des collègues de travail. "On veut partager ça, on est venus nombreux, on occupe une bonne rangée dans la salle!"

Laurent Baratta, directeur de l'UGC, est sur le pont avec ses équipes depuis 7 heures. "L'idée a été initiée par Disney qui a choisi neuf salles en France dont l'UGC ciné cité de Strasbourg. On a dit oui tout de suite parce que nous avons une fan base très nombreuse à Strasbourg et parce que nous sommes le cinquième ciné cité de France en termes de capacité d'accueil et d'affluence." 

Un festival ou marathon qui donne également une certaine visibilité à Strasbourg et réjouit d'autant plus ce directeur, qui avait lui-même neuf ans quand le premier film est sorti et qui les a tous vus. " Oui c'est fantastique de faire une trilogie de ce type-là." se réjouit-il. 

D'autres animations se dérouleront aussi au Lego Store avec des personnes costumées. Animation entre 14h30 et 17h30 ce samedi 4 mai, à la Place des Halles, à Strasbourg.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité