• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Ligue 1 : large victoire du Racing Club de Strasbourg à Rennes 4 buts à 1

Les deux latéraux strasbourgeois Kenny Lala (à gauche) et Lionel Carole (à droite) reviennent de blessure. / © Josselin CLAIR /Jean-Marc LOOS / Maxppp
Les deux latéraux strasbourgeois Kenny Lala (à gauche) et Lionel Carole (à droite) reviennent de blessure. / © Josselin CLAIR /Jean-Marc LOOS / Maxppp

Surpris par le promu nîmois à domicile lors de la dernière journée (0-1), le Racing espérait reprendre sa marche en avant dimanche après-midi à Rennes. Objectif atteint, avec une large victoire, 4 buts à 1, pour les Alsaciens sur la pelouse du Stade Rennais.

Par Justine Saint-Sevin /MC

Repartir de l’avant. Après sa défaite frustrante (0-1) contre les Crocodiles de Nîmes lors de la dernière journée au stade de la Meinau, Strasbourg entendait bien se rattraper et ramener un résultat de Rennes du dimanche 2 décembre. Incapable de planter le cuir au fond des filets depuis deux matches consécutifs en Ligue 1, ce qui ne lui était pas arrivé depuis l’hiver dernier, le Racing espèrait retrouver de l’allant offensif avec les retours combinés des latéraux Kenny Lala (27 ans) et Lionel Carol (27 ans). 

C'est réussi. Les Alsaciens ont battu les Bretons 4-1, des buts strasbourgeois signés Thomasson (20e), Jonas Martin (doublé 32e, 50e), Pablo Martinez (77e). Ismaïla Sarr a lui marqué le seul but de Rennes (le premier du match), à la 10e minute. Une victoire probante et de la confiance en plus avant la réception du PSG le 5 décembre à la Meinau.

        

Thierry Laurey (entraîneur de Strasbourg): "la récompense de leur travail"


"C'est peut-être un peu cher payé pour les Rennais. On joue une équipe qui a joué le jeudi en Ligue Europa et qui a dû faire un gros match, et je pense qu'ils ont laissé un peu de force dans la bataille. Ce soir, même si l'ouverture du score rennaise, superbe d'ailleurs, peut leur donner un peu plus de +peps+, on a vu quand même qu'il y avait un peu de fatigue et que les enchaînements qu'ils font d'habitude n'étaient pas aussi huilés. J'ose croire qu'on y est un petit peu pour quelque chose. On a bien mis les choses en place, progressivement et s'il y a quelque chose qui est intéressant ce soir c'est que c'est la récompense de leur travail. Ça ne tombe pas du ciel. Dans l'état d'esprit, dans l'investissement, dans les animations offensives et défensives, on a respecté ce qu'on voulait faire et je trouve logique qu'on soit récompensés". 
 




 

A lire aussi

Sur le même sujet

REIMS. Gilets jaunes et forains

Les + Lus