Maintien du GCO par le gouvernement : Alsace Nature dénonce "le mépris de l'État"

Dans un communiqué diffusé le vendredi 26 octobre, le ministère de la Transition écologique a confirmé la poursuite des travaux du grand contournement ouest (GCO) autour de Strasbourg. L'association Alsace Nature regrette que les propositions alternatives n'aient pas été étudiées plus sérieusement.
Le nouveau ministre de la Transition écologique doit, comme son prédécesseur, gérer le dossier du grand contournement ouest (GCO).
Le nouveau ministre de la Transition écologique doit, comme son prédécesseur, gérer le dossier du grand contournement ouest (GCO). © Léon Tanguy, MaxPPP
"[Les ministres] ont confirmé que le projet se poursuivrait." Voilà ce que dit en substance le communiqué envoyé par le ministère de la Transition écologique, ce vendredi 26 octobre 2018, au sujet du grand contournement ouest (GCO). Pourtant, des projets alternatifs au GCO avaient été remis au ministère la veille au soir.

Pour Stéphane Giraud, directeur de l'association Alsace Nature opposée au projet, il y a là un "manque d'intérêt du gouvernement" pour les solutions alternatives proposées. En répondant dès le lendemain du dépôt de ces projets, à midi, le gouvernement "n'aurait pas eu le temps d'étudier sérieusement ces propositions". Ainsi, ordonner la poursuite des travaux serait de "l'irrespect".
 

Communiqué de presse d'Alsace Nature sur la position gouvernementale vis-à-vis du GCO by Vincent Ballester on Scribd


François de Rugy et Elisabeth Borne, respectivement ministre de la Transition écologique et ministre des Transports, avaient pris l'engagement de recevoir une délégation opposée au projet (tout comme une autre qui y était favorable) avant de rendre leur décision.
 

Communiqué de presse du ministère de la Transition écologique poursuivant les travaux du GCO by Vincent Ballester on Scribd

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gco économie transports routes politique écologie environnement société