Masque obligatoire dans 7 communes de l'Eurométropole de Strasbourg et 6 autres villes du Bas-Rhin, à partir du 28 août

Le port du masque en extérieur devient obligatoire dans une partie de l'Eurométropole et six autres villes du Bas-Rhin, à partir de ce samedi 29 août. La préfète de région a pris un arrêté dans ce sens ce vendredi. La maire de Strasbourg, Jeanne Barseghian n'était "pas favorable en extérieur".

 
Port du masque obligatoire dans toute l'Eurométropole de Strasbourg
Port du masque obligatoire dans toute l'Eurométropole de Strasbourg © Franck DELHOMME / Max PPP
L'ouverture du conseil des élus de l'Eurométropole de Strasbourg a été plutôt houleuse ce vendredi matin 28 août. La présidente Pia Imbs a annoncé que la préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier, s'apprêtait à signer un arrêté rendant le masque obligatoire dans les trente-trois communes de l'Eurométropole. De nombreux maires ont immédiatement manifesté leur mécontentement. La maire écologiste de Strasbourg, Jeanne Barseghian a elle-même rappelé qu'elle n'était "pas favorable au port du masque à l'extérieur, parce que les contaminations se font principalement dans les lieux clos et le cercle familial et non dans la rue avec des distances physiques suffisantes." L'arrêté paru en milieu de journée concerne finalement les communes de plus de 10.000 habitants. 

Les communes concernées par le port du masque à l'extérieur 

A partir de ce samedi 29 août, 8 heures du matin, le masque sur la bouche et sur le nez sera obligatoire dans sept des 33 communes de l'Eurométropole de Strasbourg.
 

Il s'agit des communes de plus de 10.000 habitants :
 
Six autres communes du Bas-Rhin sont également concernées par le nouvel arrêté de la préfecture : 

Pourquoi renforcer le dispositif ?

Les mesures déjà en vigueur : port du masque obligatoire dans les lieux publics clos, sur les marchés non couverts, les vides-greniers, les brocantes et tout rassemblement de plus de 10 personnes sur la voie publique, ne suffisent plus selon la préfecture du Bas-Rhin à freiner le rebond épidémique, en particulier dans les communes les plus densément peuplées et avec d’importants flux de population.


Les sanctions en cas de non port de masque 

Le communiqué commun de la préfecture du Bas-Rhin et de l'Agence régionale de santé précise qu'il y a aura d'abord des contrôles pédagogiques, avant de passer aux sanctions : "Josiane Chevalier a demandé aux forces de sécurité d’être particulièrement mobilisées pour faire respecter cette mesure. Des contrôles pédagogiques seront menés dans un premier temps ce week-end. Les infractions seront ensuite sanctionnées d’une amende de 135 euros."
 

Port du masque obligatoire dans les communes de plus de 10.000 hab by France3 Alsace on Scribd


Objectif de la préfecture : "freiner l’accélération de la circulation virale, avant que le département - actuellement classé par Santé publique France en situation de vulnérabilité modérée - n’atteigne les seuils d’alerte.".  Les relevés quotidiens de l'ARS constate une accélération de la transmission du virus depuis le mois de juillet dans le Bas-Rhin. Ce vendredi 28 août elle précise : "Le taux d’incidence continue en effet de doubler chaque semaine. Il est désormais de 31 nouveaux cas pour 100.000 habitants (contre 16 la semaine précédente, 6 deux semaines plus tôt)." Cet arrêté préfectoral, pris en lien étroit avec les autorités sanitaires, reste valable jusqu'au 30 septembre au moins. 



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société politique