Municipales 2020 à Strasbourg : la densification urbaine remise en question dans les programmes

La densification de l'espace bâti, c'est l'un des enjeux des élections municipales qui ont lieu à Strasbourg (Bas-Rhin) les 15 et 22 mars. Les candidates et candidats s'engagent contre la bétonisation. 
Les chantiers de construction ne cessent de croître à Strasbourg (Bas-Rhin).
Les chantiers de construction ne cessent de croître à Strasbourg (Bas-Rhin). © Jean-Marc Loos & Geneviève Engel, MaxPPP
Strasbourg (Bas-Rhin) va élire son nouveau ou sa nouvelle maire les 15 et 22 mars 2020. En attendant, la plupart des candidates et candidats à la magistrature municipale prennent position sur la densification de l'espace urbain.

Moins d'arbres et plus de béton. C'est depuis longtemps la politique d'urbanisme de Strasbourg, comme de beaucoup de villes ailleurs. Mais les consciences évoluent, et le désir d'une ville plus verte s'est affirmé.
 
Trop bâtir, c'est une tendance qui pourrait donc s'infléchir après l'élection. Tout dépend du programme des candidates et candidats.
 

Jeanne Barseghian (EELV, Strasbourg écologiste et citoyenne)

"La demande en logements étant en augmentation, nous répondrons aux besoins avec les communes de l’Eurométropole, pour assurer un toit abordable à tous.tes, dans des formes urbaines compatibles avec les exigences écologiques, en partant le plus possible de l’existant."

(voir sa page Facebook, son site de campagne, son programme)

 

Kevin Loquais (LFI, Strasbourg en commun)

"Une part de densification et de construction est nécessaire à l'attribution de logements. Nous limiterons cependant la construction le plus possible, et stopperons l'étalement urbain. Toute nouvelle construction devra inclure 30% d'espaces verts."

(voir sa page Facebook, son site de campagne, son programme)
 

Jean-Philippe Vetter (LR, Un nouveau souffle pour Strasbourg)

"Compte tenu de sa notoriété et son succès, Strasbourg doit continuer à se développer. Néanmoins, cela doit se faire dans la ville existante et proche des moyens de transport; et le moins possible dans des zones vierges de développement éloignées des transports."

(voir sa page Facebook, son site de campagne, son programme)
 

Alain Fontanel (LREM, 100% Strasbourg)

"Je souhaite moins construire pour plus verdir la ville. Priorité à la nature et à la qualité de vie en ville."

(voir sa page Facebook, son site de campagne, son programme)
 

Catherine Trautmann (PS, Faire ensemble Strasbourg)

"Le logement est un droit, mais sans nouveaux logements, nous ne pourrons plus loger les Strasbourgeois les plus modestes. Nous devons donc construire, chaque année, dans chaque quartier, de nombreux logements. Ils seront systématiquement accompagnés d’îlots de fraicheur."

(voir sa page Facebook, son site de campagne, son programme)
 

Hombeline du Parc (RN, Rassemblement pour Strasbourg)

"Pour la qualité de vie des Strasbourgeois, comme pour l’environnement, la bétonisation doit cesser. Nous redévelopperons le patrimoine végétal de la ville."

(voir sa page Facebook, son programme sécuritaire et écologique)
 

Chantal Cutajar (SE, Citoyens engagés)

"Nous voulons faire prévaloir la vie sur toute autre considération économique et financière. Plus aucune construction ne sera érigée sur la ceinture verte qui est le poumon de Strasbourg, et nous concerterons avec les Strasbourgeois la densification de la végétalisation."

(voir sa page Facebook, son site de campagne, son programme)
 

 Retrouvez les propositions des candidates et candidats à Strasbourg sur d'autres sujets :
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections architecture et urbanisme