Une opération de “kraut-funding” lancée par un cabaret satirique pour aider le député Reitzer

Roger Siffer a lancé l'opération de "kraut-funding" pour aider le député Reitzer à s'en sortir / © Théâtre de la Chouc'
Roger Siffer a lancé l'opération de "kraut-funding" pour aider le député Reitzer à s'en sortir / © Théâtre de la Chouc'

Décidément. Le député LR Jean-Luc Reitzer n'a pas fini de faire parler... et rire. Le cabaret satirique alsacien La Choucrouterie a lancé une opération de "kraut-funding" pour rassembler de l'argent et des idées de petits boulots pour l'aider à arrondir ses fins de mois. 

Par Florence Grandon

"Il faut sauver le député Reitzer", c'est le nouveau mot d'ordre du cabaret humoristique alsacien, le Théâtre de la Choucrouterie. Le député Jean-Luc Reitzer fait depuis quelques semaines parler de lui depuis son intervention mardi 22 mai lors d’une séance d’audition de membres de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) : il y avait exprimé son ras le bol du contrôle des députés et déploré que certains de ses collègues soient obligés de manger des pâtes parce qu'ils ne sont payés que 5.300 euros par mois.

Des tirades qui ne passent pas, après l'affaire Cahuzac, qui a justement conduit à des mesures pour encadrer les frais des députés et leur patrimoine. 


Pris à partie sur les réseaux sociaux, le député a essuyé de nombreuses critiques, plus ou moins virulentes. Beaucoup lui rappelant que le salaire français moyen est de 2.250 euros nets mensuels.

Affiche de kraut-funding pour sauver le député Reitzer / © Théâtre de la Chouc'
Affiche de kraut-funding pour sauver le député Reitzer / © Théâtre de la Chouc'


"Kraut-funding"

L'annonce de l'opération de "kraut-funding" ("kraut" veut dire chou en allemand - au lieu du terme anglais "crowdfunding" qui signifie "financement participatif") a été faite sur la scène du Point d'eau à Ostwald samedi 9 juin, lors de la soirée célébrant les 10 ans de la pièce "Ciel ! mon mari est muté en Alsace".

Les spectateurs sont invités à faire un don pour "aider le député Reitzer qui ne gagne que 5.300 euros par mois à s'en sortir". La somme sera utilisée pour lui "acheter une petite machine à découper la pâte à nouilles". Un arbre à idées a été aussi présenté au public après le spectacle, pour que les spectateurs puissent lui "suggérer des petits boulots pour l'aider à arrondir ses fins de mois, comme ramasser des champignons et les vendre au bord de la route, promener le chien du voisin ou laver les voitures..."

Appel au dons pour sauver le député Reitzer / © Théâtre de la Choucrouterie
Appel au dons pour sauver le député Reitzer / © Théâtre de la Choucrouterie

 

Une façon humoristique de réagir, pour Roger Siffer.

Une pétition a été lancée pour demander la démission du député, "je ne ferais jamais ça, nous on a préféré lui mettre le nez dans le caca, pour qu'il comprenne les grosses bêtises qu'il a dites", affirme Roger Siffer, directeur du Théâtre de la Choucrouterie.

L'annonce de kraut-funding (ou chouc'giving) par Roger Siffer, samedi 9 juin 2018 :


Les grossieretés ont été retirées de l'arbre à idées. Mais une trentaine de propositions drôles ont été relevés par les comédiens, écrites sur les post-its mis à disposition du public. Les meilleures propositions seront relayées sur la page du cabaret à partir de jeudi 14 juin, pour proposer des petits boulots au député et arrondir ses fins de mois difficiles. Certaines figureront même dans le prochain spectacle du Théâtre de la Chouc'. A vos crayons !
 

A lire aussi

Sur le même sujet

récolte des mirabelles à Rozelieures

Les + Lus