Strasbourg annule sa programmation estivale en raison de l'alerte orage et vents forts

Publié le Mis à jour le
Écrit par Judith Jung
Des rafales allant de 70 à 90 km/h et pouvant atteindre ponctuellement plus de 100 km/h sont à prévoir, samedi 10 juillet, en soirée
Des rafales allant de 70 à 90 km/h et pouvant atteindre ponctuellement plus de 100 km/h sont à prévoir, samedi 10 juillet, en soirée © Jean-François FREY/MAXPPP

Suite à l'épisode orageux, potentiellement violent, annoncé pour ce samedi soir 10 juillet, la ville de Strasbourg a décidé d'annuler ses animations estivales. Parcs et cimetières seront également fermés dès 17 heures.

En raison de l’alerte météo de ce samedi 10 juillet, la Ville de Strasbourg annonce, par mesure de précaution, l'annulation de la programmation estivale de ce samedi 10 juillet à savoir : le concert prévu au Jardin des 2 Rives dans le cadre des Escales estivales et les mises en lumière du Voyage merveilleux, place du Château et dans le Parc national urbain. La Foire Saint-Jean, elle, fermera à 19h par mesure de précaution.

 

En début d'après-midi, la Ville annonçait déjà la fermeture des parcs et cimétières dès 17 heures. Des orages sont annoncés en soirée. Un épisode orageux, bref mais potentiellement violent, pourrait donner de fortes pluies, de la grêle et des rafales de vent de 70 à 90 km/h pouvant dépasser ponctuellement les 100 km/h.

La Ville précise que "des agents seront déployés sur ces sites pour faire de l’information préalable au public" et que par ailleurs la séance du Festival Ciné Plein Air, prévue à 22h à Entzheim, est maintenue à la salle des Fêtes L'Escale.

Le Mondial de l'impro, lui, aura bien lieu à Pourtalès mais à l'intérieur du château. L'équipe avait prévu les choses avec une jauge réduite en intérieur pour ne pas devoir annuler. 

 

 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.