Strasbourg : l'antenne mythique de France 3 en partie démontée

L'antenne de France 3 à Strasbourg a été en partie démontée. N'étant plus conforme aux nouvelles règles européenes, les techniciens de TéléDiffusion de France (TDF) ont décidé d'enlever la partie supérieure du pylône. Certains habitants du quartier n'apprécient guère ce changement dans le paysage.

La partie supérieure de l'antenne de France 3 Alsace a été démontée pour rentrer dans les nouvelles normes européennes.
La partie supérieure de l'antenne de France 3 Alsace a été démontée pour rentrer dans les nouvelles normes européennes. © Régine Wilhelm

C'était l'un des édifices les plus hauts de Strasbourg, mais ça c'était avant. En effet, la célèbre antenne de France 3 à Strasbourg a été en partie démontée. Le pylône rouge et blanc, que l'on voyait de loin, passe désormais de 115 mètres à 92 mètres. Construit en 1955, l'édifice a dû être mis aux normes et cela passe par le démantèlement de sa partie supérieure.

Nouvelles règles européenes

Si le paysage strasbourgeois évolue c'est la faute à de nouvelles normes européenes que l'on appelle les eurocodes (les eurocodes sont les normes européennes de dimensionnement et de justification des structures de bâtiment et de génie civil).

"Depuis 1955, les règles européennes ont changé. Le pylône était en surcharge face au vent par rapport aux nouveaux calculs européens", nous explique Didier Collet responsable chez TéléDiffusion de France. "Au lieu de renforcer l'ouvrage sur le dessus, nous avons décidé de l'alléger et de descendre les antennes de 7 mètres", poursuit-il.

Des habitants déboussolés

Les premiers à avoir constaté ce changement (outre les journalistes de la rédaction), ce sont les habitants du quartier. Sur Facebook, Joseph qui a grandi à quelques mètres du pylône, s'étonne: "Non au démantèlement de la tour de France 3 Alsace ! Elle fait partie du paysage et du patrimoine de Strasbourg.eu. Ok c’est pas la Tour Eiffel mais elle a du charme. Rendez lui sa pointe !" peut-on lire sur sa page.

"En tant que Strasbourgeois, je suis né au pied de cette antenne. Quand on la voyait depuis l'autoroute on savait qu'on arrivait à la maison, je suis prêt à lancer une pétition", nous confie Joseph Pasquier.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
france 3 médias télévision