VIDEO - Strasbourg : quand le prince Philip et son fils Charles se rendaient au Conseil de l'Europe

C'était le 9 février 1970 : le prince Philip et son fils Charles étaient invités à présider la séance d'ouverture du Conseil de l'Europe, en compagnie d'autres princes européens, pour la promotion de l'environnement. Le duc d'Edimbourg, disparu ce vendredi 9 avril, avait à l'époque 48 ans.

Le prince Philip et son fils Charles (à gauche) arrivent à la Maison de l'Europe à Strasbourg.
Le prince Philip et son fils Charles (à gauche) arrivent à la Maison de l'Europe à Strasbourg. © INA

Ce lundi 9 février, ce qu'on appellait alors la Maison de l'Europe (détruite en 1977)  n'accueille pas moins de cinq princes, invités pour présider à la séance d'ouverture. Comme le relatent les Dernieres nouvelles d'Alsace de l'époque, "le prince Philip d'Edimbourg et son fils Charles, prince de Galles, sont venus en avion spécial de l'escadrille royale". Ils sont rejoints par le prince Charles du Luxembourg, le prince Bernhardt des Pays-Bas et le prince Albert de Liège.

Le prince Philip et son fils Charles à Strasbourg

A la tribune se succèdent des discours qui résonnent étrangement avec l'actualité du moment. Il y a 51 ans, déjà, on y parlait protection de l'environnement, d'urbanisation galopante, de protection des ressources naturelles.

L'avion du prince Philip à l'aéroport d'Entzheim : le cockpit est surmonté du drapeau français et de l'étendard du duc d'Edimbourg
L'avion du prince Philip à l'aéroport d'Entzheim : le cockpit est surmonté du drapeau français et de l'étendard du duc d'Edimbourg © INA

Le prince et son fils gagnent la Maison de l'Europe à bord d'une limousine noire

Philip et Charles à bord d'une limousine noire à la descente de l'avion.
Philip et Charles à bord d'une limousine noire à la descente de l'avion. © INA

Dans son discours (en anglais) à la tribune du Conseil de l'Europe, le prince Philip s'inquiète des ressources en eau et  pose la question :  "quels niveaux de pollution de l'eau, de la terre et de l'air sommes-nous prêts à accepter?".

"Nous devons mettre en place une juste répartition des terres et de l'eau entre l'agriculture et les loisirs."
"Nous devons mettre en place une juste répartition des terres et de l'eau entre l'agriculture et les loisirs." © INA

Selon nos recherches dans les archives, la venue du prince Philip en 1970 reste la seule visite de l'époux de la reine d'Angleterre en terre alsacienne.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
royaume-uni europe politique institutions européennes international