Strasbourg : trois premiers adolescents alsaciens se sont fait vacciner contre le Covid-19

Les adolescents âgés de 12 à 17 ans peuvent depuis ce mardi 15 juin se faire vacciner contre le Covid-19. Ce matin, la première à se faire piquer à la clinique Sainte-Barbe de Strasbourg était une enfant de personnels soignants.

Les trois premiers adolescents alsaciens se sont fait vacciner contre le Covid-19 à Strasbourg le 15 juin devant les médias.
Les trois premiers adolescents alsaciens se sont fait vacciner contre le Covid-19 à Strasbourg le 15 juin devant les médias. © Catherine Munsch/France Télévisions

Dans la matinée de ce mardi 15 juin, trois premiers adolescents alsaciens se sont fait vacciner contre le Covid-19 à Strasbourg. Ces vaccinations ont été réalisées à la clinique Sainte-Barbe. Marion, 12 ans, a choisi "toute seule" de se faire vacciner.  "J'aimerais encourager tous les jeunes à se faire vacciner", annonce la jeune fille.

"Je suis contente de me faire vacciner parce que c'est important de protéger tout le monde" poursuit la jeune fille, qui précise que "la vaccination s'est bien passée, "ça fait un peu mal sur le coup mais après ça passe". 

"J'ai fait partie des premières vaccinées", explique Caroline Vix, sa mère qui l'a accompagnée. "Marion était limite frustrée de ne pas pouvoir se faire vacciner aussi. J'ai eu la possibilité d'avoir rapidement un créneau à la clinique Sainte-Barbe, du coup on en a profité". Mila et son frère Quentin sont également venus avec leur maman. 

Quatre rendez-vous sont prévus ce mardi, signe peut-être qu'il y a encore un peu d'inquiétude de la part des parents, par manque de  recul  sur la vaccination des jeunes. "C'est un début, il faut le temps que ça se mette en place, que les parents prennent rendez-vous et que les adolescents prennent le temps de réfléchir. Ça ne doit pas être une décision imposée par les parents", rappelle Stéphanie Cochois, responsable infirmière.

Marion, Mila et Quentin immortalisent l'événement en posant.
Marion, Mila et Quentin immortalisent l'événement en posant. © Catherine Munsch/France Télévisions

Autorisation parentale nécessaire 

La vaccination des mineurs nécessite l'autorisation des deux titulaires de l'autorité parentale mais la présence d'un seul sera requise lors de l'injection.  Un formulaire d'autorisation parentale, disponible en ligne devra être rempli et signé avant la vaccination. L'administration du vaccin n'en restera pas moins conditionnée au consentement oral du mineur concerné.

Pour l'instant, la vaccination des adolescents n'est possible qu'en centre avec le vaccin PfizerBioNTech, le seul à ce jour à disposer d'une autorisation de mise sur le marché pour cette tranche d'âge.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société