Strasbourg : un vote citoyen sur l'avenir du zoo de l'Orangerie

Les associations qui luttent pour la cause animale, Animalise et 269 Life France demandent la liberté pour tous les animaux. / © D.R. / Chloé Ka
Les associations qui luttent pour la cause animale, Animalise et 269 Life France demandent la liberté pour tous les animaux. / © D.R. / Chloé Ka

La population de l'Eurométropole de Strasbourg est appelée à voter en ligne pour décider du futur du zoo situé au parc de l'Orangerie. Il est possible de se prononcer pour l'un des trois projets jusqu'au 20 décembre.

Par Vincent Ballester

L'existence du zoo se trouvant au parc de l'Orangerie à Strasbourg ne fait pas l'unanimité (voir aussi vidéo de Sea Shepherd en bas d'article). Un comité municipal a planché pour aboutir à trois axes d'évolution. Il est possible de voter en ligne pour l'un des projets, au nombre de trois, jusqu'au 20 décembre 2019.

Les paramètres pris en compte dans cette "consultation démocratique", pour chacun des projets, incluent notamment la quantité d'animaux présente, leur nature domestique ou sauvage, ou leur milieu naturel (local ou exotique).
 

Trois projets sont présentés, dont les grandes lignes sont :
  • Zoo de l'Europe (projet des Amis du zoo) : présenter des espèces communes ou en voie de disparition, maintenir l'attractivité du zoo, favoriser l'immersion du public
  • Valorisation du patrimoine et des espèces européennes (projet de l'association de quartier) : rénover le bâtiment du zoo historique, installer deux volières et un nouvel enclos pour les primates (qui pourrait en accueillir plus)
  • Espace d'éveil à la nature (projet d'Alsace Nature) : réduire le nombre des espèces présentes pour favoriser leur bien-être, préférer de petits animaux pour la ferme

Dans tous les cas, les macaques de Tonkean semblent devoir rester, car ils sont "difficilement relocalisables".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus