Cet article date de plus de 4 ans

Ce qui change pour les automobilistes en 2017

L’année 2017 annonce aussi de nouvelles réglementations et taxes pour les automobilistes.
© Daniel Samulczyk / France 3 Champagne-Ardenne

Plus de vitres teintées à l’avant

Depuis le 1er janvier, il n’est plus autorisé de posséder un véhicule avec des vitres teintées à l’avant et un surteintage du pare-brise. La loi impose désormais un taux de transparence supérieur ou égal à 70%. Cela peut vous couter 135 euros et 3 points (sauf véhicules blindés et personnes malades de la peau).
durée de la vidéo: 02 min 07
Nouvelle règlementation des vitres teintées ©France 3 Champagne-Ardenne

11 infractions sont désormais verbalisables grâce aux caméras de surveillance

Depuis le 31 décembre 2016, onze catégories d’infractions routières seront verbalisables sans interception du conducteur. C’est le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) qui a décidé d’intensifier ces verbalisations sans interception des automobilistes. 11 catégories d’infractions routières seront donc verbalisables sans interception des conducteurs concernés, contre 4 auparavant.
Voir la liste de ces infractions ci dessous
durée de la vidéo: 02 min 13
Caméras de surveillance : 11 infractions désormais verbalisables ©France 3 Champagne-Ardenne

Gazole, pollution

La taxe sur les carburants (TICPE) augmente de 1 centime pour le gazole, et baisse d'autant pour l'essence, afin de réduire l'avantage tarifaire du gazole, cancérogène. A Paris, les vignettes, de couleurs différentes selon le niveau de pollution des véhicules, seront obligatoires à partir du 16 janvier.

Hausse de la taxe sur les assurances

La taxe prélevée sur chaque contrat d'assurance (auto, habitation...) pour indemniser les victimes du terrorisme sera relevée de 4,30 à 5,90 euros.

Pièces détachées auto d'occasion

Les garagistes doivent proposer des pièces détachées d'occasion afin d'encourager le recyclage. La nouvelle loi entrera en vigueur fin janvier.

Votre patron peut désormais vous dénoncer

Les entreprises devront communiquer sous 45 jours le nom de leurs salariés ayant commis une infraction au code de la route avec les véhicules de société.
durée de la vidéo: 02 min 44
Permis à points - Obligation aux entreprises de dénoncer leurs salariés ©France 3 Champagne-Ardenne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité auto-moto sport automobile économie