Le frelon asiatique s'installe durablement en Champagne-Ardenne

En Champagne-Ardenne, cette année, 25 frelons asiatiques ont été signalés. La présence de ce nuisible ne cesse de se renforcer depuis quelques années. Et s'il n'est pas toujours dangereux pour l'être humain, il est capable de détruire des ruchers d'abeilles en une saison et de les dévorer. 
© CC - Francis Ithuburu
25 signalements de frelons asiatiques ont été effectués cette année en Champagne-Ardenne, principalement dans la Marne et l’Aube. C'est dans ces deux départements en effet, par l’ouest de la région, que ce nuisible mangeur d'abeille est arrivé en 2015. Et cette espèce progresse très rapidement, elle gagne environ 50 km par an.

En 3 ans, elle a donc eu le temps de traverser et de coloniser entièrement la Marne et l’Aube. Il est ensuite arrivé en Haute-Marne dès 2016, et dans les Ardennes cette année. En 2018, depuis le mois de janvier, il y a même déjà eu plus de signalements de sa présence que sur les trois dernières années cumulées. A noter aussi que les citoyens ou les apiculteurs n'ont pas encore forcément l'habitude de signaler la présence de frelons asiatiques donc le nombre de signalements est bien en-dessous de la présence réelle de ce nuisible. 
 

Le frelon asiatique est dangereux pour les abeilles, et peut l'être pour l’homme


Le frelon asiatique mange toute sorte d'insectes et peut donc détruire en une saison tout un rucher d'abeilles domestiques. De quoi nuire à la biodiversité, bien sûr, mais aussi de quoi mettre à mal la profession d'apiculteur.

Le venin du frelon asiatique n’est par ailleurs pas plus dangereux pour l'être humain que celui des abeilles qu'il dévore. A moins d’être allergique, où d’être piqué au niveau de la gorge, une seule piqûre ne met pas en danger l'être humain. Mais dès qu’il y a plusieurs piqûres, il peut y avoir un risque important, voir vital, en fonction de sa condition physique. En France, en 2016, un homme est mort après 3 piqûres seulement. Soyez donc vigilants.
 

Que faire si on découvre un nid de frelon asiatique ?


Il faut prendre ses distances. Le frelon asiatique est très agressif : dès que l’on s’approche à moins de 5 mètres de son nid, il attaque en groupe de plusieurs dizaines d’individus et cela peut être très dangereux.

Une fois que l’on s’est éloigné, il faut appeler l’organisme qui est chargé de recenser le frelon asiatique, la FREDON. Il faut enfin contacter sa mairie qui saura vous rediriger soit vers les pompiers, qui, dans certaines zones, pratiquent encore cette intervention gratuitement, soit vers un professionnel de la destruction.
 

Voir notre reportage 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société apiculture agriculture économie frelons asiatiques nature sorties et loisirs