Plus forte mobilisation lors de la grève pour les retraites : les chiffres dans les Ardennes, l'Aube, la Marne, et la Haute-Marne

Ce mardi 31 janvier avait lieu le deuxième épisode de la manifestation globale contre le projet du gouvernement de réformer les retraites. La mobilisation a été forte. Voici les chiffres en Champagne-Ardenne.

Bis repetita. Une nouvelle mobilisation pour la défense du modèle français de retraite par répartition, que veut réformer le gouvernement, a eu lieu. Ce mardi 31 janvier 2023, la mobilisation était en hausse par rapport au jeudi 19 janvier, malgré une implication moins forte de la fonction publique.
Tiphaine Le Roux et Clément Barbet, journalistes à France 3 Champagne-Ardenne, se trouvaient sur place. Et ont été à la rencontre des manifestantes et manifestants.
D'après les différentes préfectures concernées, dans la Marne, 6.000 personnes ont défilé à Reims. Elles étaient 2.000 à Épernay ainsi qu'à Châlons, et 500 à Vitry-le-François.
Dans l'Aube, 5.000 personnes ont manifesté à Troyes (elles étaient 4.500 la dernière fois). Du côté de Romilly-sur-Seine, elles étaient 500, ainsi qu'à Bar-sur-Aube.


Dans les Ardennes, 5.800 personnes ont été comptabilisées à Charleville-Mézières. Elles étaient 4.500 la fois précédente.
La Haute-Marne a connu plusieurs mouvements à Chaumont, Saint-Dizier, et Langres. Les cortèges ont démarré en milieu d'après-midi, avec respectivement 3.200, 2.700, et 2.800 personnes. Joinville était aussi concernée par la mobilisation, pour 80 manifestantes et manifestants.