Reims. Dans le quotidien de Claire, adepte du zéro déchet

Vivre en faisant le pari du "zéro déchet", c'est prendre un petit peu de temps chaque jour pour confectionner, par exemple, ses cosmétiques. / © Marlene Awaad/Maxppp
Vivre en faisant le pari du "zéro déchet", c'est prendre un petit peu de temps chaque jour pour confectionner, par exemple, ses cosmétiques. / © Marlene Awaad/Maxppp

Claire Lagrange, jeune Rémoise de 28 ans, s'est lancée dans le pari de produire le moins de déchets possible. Depuis trois ans, elle et sa famille font attention à acheter des aliments frais de saison et fabriquent eux-mêmes leurs cosmétiques pour ne pas avoir à jeter d'emballages, tubes ou flacons.

Par V.P. avec Cécile Banasik

Claire Lagrange a fait le pari du zéro déchet. À 28 ans, cette jeune Rémoise ne consomme plus de produits à emballages. Ce mode de vie n'est pas si facile que l'on pense, notamment concernant les cosmétiques, particulièrement gourmands en pots, flacons ou tubes. "Je les ai remplacés par des produits naturels, explique Claire, qui utilise par exemple de l'huile de coco pour se laver les dents et s'hydrater le visage, ou encore du savon d'Alep, utilisé aussi bien pour le corps et les cheveux. Adieu donc les bouteilles de gel douche et de shampooing.

Elle a entraîné dans ce mode de vie toute sa famille, notamment son compagnon François et sa fille Mei line. "Je ne m'y intéressais pas tant que ça. Elle m'y a forcé, j'ai dû m'adapter!" confie le conjoint de Claire. L'expérience "zéro déchet" a commencé pour eux en 2014, lorsqu' ils ont graduellement changé leurs habitudes en privilégiant le fait maison et la récup. "On est passés d'une poubelle par semaine au début à une poubelle tous les deux ou trois mois," signale Claire.



Seulement des fruits et légumes de saison

Vivre zéro déchet, c'est revoir sa manière de consommer. Claire prévoit ses repas trois semaines en avance et n'achète que des fruits et des légumes de saison.
Une fois par semaine, elle se rend chez son primeur. Ici, elle sait que rien ne se perd. "Ici je peux tout réutiliser en confiance. (...) Je sais que je peux manger les épluchures," note-t-elle, contrairement aux fruits et légumes de grande surface, ou "on épluche pour enlever une partie des pesticides."

Ses recettes, Claire les partage sur son blog des recettes de cosmétiques et produits ménagers à base. Ce mode de vie, elle l'a adopté pour la naissance de sa fille. " J'ai commencé par les cosmétiques pour contrôler ce que je mettais sur ma peau, puis l'alimentation pour savoir ce que je mettais dans mon corps," souligne Claire. Ce soir, pour la soupe de chou-fleurs et de carottes au menu, l'un coupe et l'autre récupère évidemment les épluchures.

►Voir notre reportage à Reims (Marne)
Reims. Dans le quotidien de Claire, adepte du zéro déchet
Intervenants : Claire Lagrange, adepte du zéro déchet ; François Do, compagnon de la précédente. - France 3 Champagne-Ardenne - Reportage : Cécile Banasik et Loïc Blache. Montage : Laura Klein.



Sur le même sujet

Laurent Baheux présente « 50 nuances de lion » au festival de photo de Montier-en-Der

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne