Champagne. Savez-vous comment est élaboré le champagne rosé ?

Mareuil-sur-Ay, le 14 février 2018 / © Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne
Mareuil-sur-Ay, le 14 février 2018 / © Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne

C'est la Saint-Valentin ce mercredi et chaque année, les ventes de champagne rosé progressent. Pourtant, son histoire est plutôt récente : au début des années 1980, seulement 1,62% de bouteilles étaient vendues à l'export contre 10,40% en 2016. Une maison de Mareuil-sur-Ay en a fait sa spécialité. 

Par FM avec Sophie Dumay

Saint-Valentin oblige, les restaurants champardennais proposeront dans leurs menus ce mercredi, ces petites bulles qui font le bonheur des amoureux –et des autres. Depuis le début des années 2000, un autre breuvage qui fait fureur : le champagne rosé.

Rares sont les maisons de Champagne qui ont bâti leur renommée sur cette boisson. C'est pourtant le cas de Billecart-Salmon, fondée en 1818, il y a 200 ans tout pile. Dans la vallée de la Marne, à Mareuil-sur-Ay, elle fait partie de ces rares domaines historiques à élaborer et croire au développement d'un vin effervescent de couleur rosée.

1970 marque un tournant dans l'élaboration et le développement du champagne rosé. Jean Roland Billecart, cinquième génération de la famille, change radicalement la méthode et réalise un rosé d'assemblage.

Un assemblage de vins blanc et rouge​


Tout commence à la vigne avec une sélection particulière de pinots noirs pour faire du vin rouge. C'est au cœur de l'hiver, dans la salle de dégustation, que le chef de cave va élaborer le champagne rosé.

Tout commence par un assemblage de vins clairs issus de différents terroirs et cépages auxquels un petit pourcentage de vin rouge est ajouté.

Surnommé "Pink bill" au Royaume-Uni


Le champagne rosé une fois assemblé va descendre en cave au moins 4 ans, le temps de faire naitre l'effervescence. Dans certains pays du grand export, c'est même par le  rosé que cette maison de champagne s'est fait connaître.

Pour nous, le champagne est très important. Nos bulles rosées brillent en France, dans les plus grands palaces, mais aussi aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, où on la surnomme "Pink bill", ou encore au Japon

assure Florent Nys, le chef de caves.

Le rosé sera  certes partagé  à la saint Valentin mais cette maison n'a  plus besoin de créer des opérations spéciales autour de cette fête des amoureux. Les femmes, principales consommatrices de ce brut rosé, ont pris l'habitude de le pétiller tout au long de l'année.

► Retrouvez le reportage de Sophie Dumay et Xavier Claeys

 

A lire aussi

Sur le même sujet

récolte des mirabelles à Rozelieures

Les + Lus