• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Cornimont : à la découverte du musée des mille et une racines

Deux malicieux "sotrés". / © Mustafa Mohammad- France 3 Lorraine
Deux malicieux "sotrés". / © Mustafa Mohammad- France 3 Lorraine

Le musée est l'oeuvre de Michel Maurice, un passionné de nature qui a, durant des décennies, récupéré branches et racines en forêt, avant de leur donner une âme. Un endroit à visiter, ouvert tout l'été.

Par Didier Vincenot


Reportage Didier Vincenot et Mustafa Mohammad
Cornimont : à la découverte du musée des mille et une racines
Le musée est l'oeuvre de Michel Maurice, un passionné de nature qui a, durant des décennies, récupéré branches et racines en forêt, avant de leur donner une âme. Un endroit à visiter, ouvert tout l'été. - France 3 Lorraine - Didier Vincenot - Mustafa Mohammad - Edith Le Goff

Michel Maurice a découvert sa passion durant la guerre d'Algérie.
Il a depuis ramassé des milliers de pièces de bois de toutes essences, pour ensuite les faconner dans son atelier et leur donner vie.

Le musée des mille et une racines compte 1 400 pièces originales, regroupées en plusieurs thèmes.

On y découvrre par exemple, un fleuron du patrimoine vosgien, le malicieux "sotré".
Les sotrés sont de petits lutins qui aiment faire la fête et festoyer.

C'est pourquoi, une fois la nuit venue, le musée est quelquefois très bruyant, et que les responsables retrouvent le lendemain nombre de reliefs de repas et de pièces déplacées !

A noter qu'il n'existe pas de "madame sotré", ce qui fait de l'univers des sotrés un club très fermé.

Trônant majestueusement à l'entrée du musée, "Poupa", le sotré mascotte, vous donne la marche a suivre pour une visite qui enchantera grands et petits.


"Poupa" le sotré, mascotte du musée des mille et une racines. / © Mustafa Mohammad - France 3 Lorraine
"Poupa" le sotré, mascotte du musée des mille et une racines. / © Mustafa Mohammad - France 3 Lorraine

Horaires d'ouverture du musée : CLIQUEZ ICI

Découvrir le sotré : CLIQUEZ ICI 






Sur le même sujet

tournage d'une série documentaire de Patrice Leconte dans le magasin de cycle Walas à Metz

Les + Lus