Cet article date de plus de 6 ans

Coup de chaud sur les chantiers lorrains

Les premiers touchés lors d'une période de canicule sont souvent les ouvriers de chantiers. Au soleil une grande partie de la journée, ils sont fortement exposés à la chaleur. Certaines entreprises prennent des dispositions pour ne pas mettre en danger leur santé.
On parle énormément de la canicule début juillet. Des lieux de baignade en Lorraine ou encore de l'ouverture de la piscine en plein air Louison-Bobet. On pense aussi aux travailleurs. Ceux qui n'ont pas d'autre choix que de rester en plein soleil, par plus de 35°C. Sur les chantiers, les ouvriers n'échappent pas aux fortes chaleurs du début de l'été 2015.

Résultat : l'avancée des travaux est plus lente et les risques d'accidents augmentent. Heureusement, certaines entreprises adaptent les conditions de travail de leurs employés pour leur éviter de trop souffrir du cagnard. Par exemple, elles sont légalement obligées de fournir 3L d'eau par jour et par travailleur (Article R. 4534-143 du Code du Travail). Cependant, le code du Travail ne mentionne pas de températures au-delà desquelles il serait dangereux d'exercer une activité professionnelle.


Les explications de Yoann Rodier et Benoît de Butler :

durée de la vidéo: 01 min 20
Chaleur sur les chantiers lorrains

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
canicule travaux publics santé