• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Coupe du monde féminine : à Vrigne-aux-Bois, les espaces verts célèbrent les Bleues

A l'entrée du village de Vrigne aux Bois dans les Ardennes, la déco pour le Mondial de football féminin annonce la couleur / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne
A l'entrée du village de Vrigne aux Bois dans les Ardennes, la déco pour le Mondial de football féminin annonce la couleur / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne

Dans le village de Vrigne-aux-Bois dans les Ardennes, le service des espaces verts voit tout en "Bleues". La commune de la première gardienne de l'équipe de France féminine a décoré son centre aux couleurs du Mondial féminin de football. Le résultat est étonnant.

Par Daniel Samulczyk

Un village qui vous accueille avec des parterres de fleurs, c’est classique, mais un village qui vous accueille avec des joueuses de foot en photos sur ses ronds-points, c’est plutôt singulier. S’il fallait rappeler que la Coupe du monde féminine de football commence le 7 juin, c’est réussi pour les équipes de fleurissement de Vrigne-aux-Bois dans les Ardennes.

Chaque année, un thème est choisi par la municipalité pour décorer différents croisements du centre-ville et surprendre ses 3 800 habitants. C’est "l'année du sport féminin" qui  a été retenue cette saison pour inspirer les jardiniers et les agents des espaces verts  et donner libre cours à leur créativité.

Dès l'entrée de ville, on est immédiatement dans l'esprit bleu, blanc, rouge de la grande fête du Mondial de foot qui s'annonce.
Le massif de fleurs d'habitude si terre à terre s'est arrondi et fait le gros dos pour ressembler au mieux à un ballon. Une joueuse de l'équipe de France en photo XXL trône en son sommet comme déjà, peut-être l'idée de la victoire tant souhaitée.
 
À Vrigne-aux-Bois, les joueuses de foot du Mondial féminin sont les vedettes des ronds-points. / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne
À Vrigne-aux-Bois, les joueuses de foot du Mondial féminin sont les vedettes des ronds-points. / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne

Des mois de travaux, des milliers de fleurs

Durant leur réflexion, les équipes de conception des massifs de fleurs ont analysé les couleurs dominantes des logos et des représentations de la Coupe du monde féminine de football 2019, et ce sont souvent les fonds bleus foncés avec des liserés bleus clairs qui ont été choisis.

Ainsi, pour les trois points principaux de décorations dans la ville, 9 500 plantes de 80 à 100 espèces différentes ont été sélectionnées pour tenter de s'approcher des couleurs de référence. Un travail d’assemblage pas toujours facile pour les jardiniers, un véritable défi pour exprimer le thème.
 
Des milliers de plantes d'espèces différentes nécessaires pour réaliser les logos et les thèmes du Mondial féminin de foot. / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne
Des milliers de plantes d'espèces différentes nécessaires pour réaliser les logos et les thèmes du Mondial féminin de foot. / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne
 

Dans le choix des plantes, on a essayé de choisir quelque chose d’un peu plus féminin, tout ce qui pouvait avoir des feuillages de couleurs variées, vaporeux, légers, différentes textures, différents contextes. Le massif ne pouvait pas être tout plat non plus car le fond bleu avec le bleu clair et jaune ce sont des petites plantes, et il nous fallait du volume dans les massifs, et surtout que tout cela tienne jusqu'aux gelées d’automne.
- Dominique Fortems, responsable équipes des espaces verts


Un peu plus loin, à l'heure où des cris d’enfants s'échappent de la crèche municipale, d’autres surprises attendent les promeneurs. Devant l’établissement, c’est tout un portique aux couleurs de France qui supporte les mobiles ballotés par le vent.

D’autres enfants de l’école voisine ont réalisé pendant des semaines ces dizaines de ballons taillés dans des ronds en bois, avec le nom des villes qui accueillent la compétition, des noms de joueuses, le tout sous le regard d’Ettie la mascotte.

Sur plus de deux mètres de haut, la femme arabesque, toute de bleu vêtue, rappelle que ce sera bien une Coupe du monde féminine qui va se dérouler pendant un mois.
 
Devant la crèche, un tableau coloré évoque le coté international de l’événement. / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne
Devant la crèche, un tableau coloré évoque le coté international de l’événement. / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne

La fine fleur des championnes des 50 dernières années

Des fleurs oui, mais pas seulement : un clin d’œil dans le rétroviseur est proposé sur de grands panneaux, histoire de raconter l’histoire, avec les premières équipes féminines des débuts.

Il est vrai que Vrigne-aux-Bois a accueilli en 1969  la première rencontre de football féminin lors d’un match contre Reims. Sur une vieille photo jaunie, on découvre également l’équipe de France lors de la seconde tentative de la Coupe du Monde au Mexique en 1971.
 
Les premières équipes de France de football s'affichent aux cotés de la nouvelle génération, au milieu des massifs de fleurs. / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne
Les premières équipes de France de football s'affichent aux cotés de la nouvelle génération, au milieu des massifs de fleurs. / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne

Sous le regard des anciennes, la nouvelle génération regroupée, avec dans le lot, cette année, trois joueuses de Champagne-Ardenne.
 
L'équipe de France actuelle prête pour relever le défi du Mondial 2019. / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne
L'équipe de France actuelle prête pour relever le défi du Mondial 2019. / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne

Marie-Louise Butzig, la gardienne de but de la toute première équipe de France

Un bel hommage est rendu à une légende de ce sport sur le premier décor à l’entrée de la ville : Marie-Louise Butzig (1944-2017)
Elle chaussa ses premiers crampons et mis ses gants de gardienne à Vrigne-aux-Bois de 1971 à 1972, avant de partir ensuite au Stade de Reims et d’y remporter le Championnat de France à cinq reprises (1975, 1976, 1977, 1980 et 1982)

Elle fera même dans sa cité deux mandats d’élue aux cotés de la municipalité. Comme sa carrière, la photo géante installée sur le rond-point la représente en plein combat. Elle marquera les esprits durant plusieurs décennies dans le milieu féminin.
 
Marie-Louise Butzig a été l'une des grandes gardiennes des années 1970. / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne
Marie-Louise Butzig a été l'une des grandes gardiennes des années 1970. / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne
Une autre évocation de la grande gardienne Marie-Louise Butzig dans le village de Bosseval-et-Briancourt, rattaché à Vrigne-aux-Bois. / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne
Une autre évocation de la grande gardienne Marie-Louise Butzig dans le village de Bosseval-et-Briancourt, rattaché à Vrigne-aux-Bois. / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne

 






 

Il était une fois les Bleues

Vrigne-aux-Bois a vraiment décidé de vivre encore plus intensément l’année de la Coupe du Monde féminine de football. Les responsables de la ville ont réussi le tour de force de faire venir, dans les Ardennes, dans leur ville, l’exposition itinérante de la Fédération Française de Football qui sillonne le territoire et raconte les cinquante années de l’histoire de l’équipe de France féminine.

Rendez-vous les 22 et 23 juin à Vrigne-aux-Bois-Forge Gendarme pour découvrir ce musée incroyable et mieux comprendre encore cette passion du sport féminin.

A lire aussi

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus