Départementales 2021 dans la Meuse : qui succédera au président Claude Léonard

Claude Léonard, l’actuel président du département de la Meuse, ne rempile pas pour un nouveau mandat aux élections départementales de 2021. Suite à ce premier tour du dimanche 20 juin, tour d'horizon des candidats qui pourraient lui succéder. 

Le conseil départemental de la Meuse
Le conseil départemental de la Meuse © Lodois Gravel - France Télévisions

Le président du département de la Meuse, Claude Léonard, a annoncé fin 2020 ne pas se représenter aux élections départementales de juin 2021 pour briguer un second mandat. Après plus de trente ans dans la vie politique, l’ancien maire de Montmédy et sénateur de la Meuse a décidé de prendre sa retraite. Et ses prétendants sont nombreux. Qui sera le futur président du département de la Meuse ? Actuellement, plusieurs noms circulent à la suite de ce premier tour des élections dimanche 20 juin. 

Des candidats qui assument...

C’est le cas de Jérôme Dumont/Véronique Philippe (DVD). Le binôme a obtenu 53.02% des suffrages et 1089 voix pour Verdun 2. S’il remporte le second tour des élections dimanche 27 juin, le conseiller départemental Jérôme Dumont espère succéder à Claude Léonard : ‘’C’est une possibilité que j’ai dans un coin de ma tête et je vais me préparer pour le troisième tour. C’est quelque chose qu’on a déjà évoqué avec ma binôme.  On fait tous parti d’une même majorité, il y aura une élection en interne quand tout le monde rejoindra la majorité ou sera élu’’.

L’actuel conseiller départemental de la Meuse prône l’union. Il ne considère pas Jean-Louis Canova  (Ancerville – DVD – 46.70% de suffrages) ou Sylvain Denoyelle (Saint-Mihiel – DVC – 56.54% des suffrages) comme des adversaires au poste de Président du département de la Meuse: ‘’Nous sommes est de la même  famille politique, de la même majorité. Nous verrons la semaine prochaine lequel ou laquelle d’entre nous se présentera’’. Selon lui, son âge est un atout. ‘’Notre département n’a pas une image dynamique. Quelqu’un comme moi, de 44 ans, peut justement incarner ce dynamisme dont nous avons besoin’’. Dynamisme qu’il entend inscrire dans la continuité ‘’avec une équipe qui représentera à la fois l’expérience d’élus présents depuis trente ans et mélangé à de nouvelles têtes’’.  

Claude Léonard, Président du Conseil Départemental de la Meuse
Claude Léonard, Président du Conseil Départemental de la Meuse © MAX PPP

Quant au candidat DVD Jean-Louis Canova (Ancerville – 46.70% de suffrages), il sait qu’il n’est pas le seul en lice la présidence du département: ‘’C’est vrai, j’y réfléchis. Il faut que l’on en discute entre nous dès que le deuxième tour sera terminé. Je vais organiser une réunion avec les gens de sensibilité de droite, de centre et de centre droit pour que l’on en discute’’. Mais il avoue avoir déjà ‘’quelques personnes qui [le] soutiennent déjà’’ mais ne souhaite pas en dire plus.

Pour le futur candidat, favoriser la cohésion est indispensable pour présider efficacement le département de la Meuse: ‘’Je ne veux pas faire de la politique politicienne. Ce que je souhaite, c’est intégrer tous ceux qui le veulent. Si une bonne idée vient de gauche ou d’ailleurs, il faut la mettre en œuvre. C’est ainsi que l’on peut gérer un département comme le nôtre !’’

Et d'autres qui préfèrent rester plus discrets...

Pas d’annonce officielle du côté du binôme Sylvain Denoyelle et de Marie-Christine Tonner (Saint-Mihiel, DVC) . Celui-ci manie la langue de bois et reste évasif quant à une potentielle candidature au poste de président du département de la Meuse: ‘’Cela a déjà été évoqué, oui… Il y aura des discussions entre nous d’ici peu. Actuellement, nous sommes dans une logique de travail partenarial et non dans une démarche politique isolée’’. Impossible d'en savoir plus. 

Du côté d'Arnaud Merveille, le candidat répond que '' c'est quelque chose auquel je songe, en effet... Mais pour cela, il faut déjà être élu conseiller départemental...On verra bien les résultats de dimanche prochain...'' lorsqu'on lui demande si la présidence le conseil départemental de la Meuse l'intéresse. Dimanche 20 juin, le candidat LR est arrivé en seconde position avec 26.99% des suffrages face au binôme Benoît Dejaiffe/Charline Singler (DVG, 34.37% des suffrages). Ses chances de succéder à Claude Léonard s'amenuisent donc. Celui-ci appelle au rassemblement de la droite et du centre pour écraser son adversaire et tenter de présider le département de la Meuse.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections