grand est
Choisir une région

Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 18h50 sur France 3 Alsace
Logo de l'émission Rund Um

“Fleurs fabuleuses”, l'exposition de deux artistes et amis alsaciens, invite le public à la fantaisie

Des fleurs qui deviennent animées, vivantes ou encore animales... L'objectif de l'exposition "Fleurs fabuleuses" : que chacun interprète les oeuvres à sa façon. / © Nicolas Meyer
Des fleurs qui deviennent animées, vivantes ou encore animales... L'objectif de l'exposition "Fleurs fabuleuses" : que chacun interprète les oeuvres à sa façon. / © Nicolas Meyer

L'exposition "Fleurs fabuleuses", visible à la galerie Art'Course à Strasbourg, est le fruit de deux années de travail menées par Robert Becker, photographe, et Dominique Haettel, artiste peintre. Les fleurs, d'abord des photos, s'animent sous le coup de pinceau de l'artiste. Présentation.

Par Muriel Kaiser

"Elles sont fabuleuses, ces fleurs. Certaines invitent au voyage. Celle-ci, par exemple, me fait penser à une danseuse", déclare Bertrand Schmitt en désignant l'oeuvre devant lui, représentant une fleur filiforme aux contours délicats. A quelques mètres de lui, Marie-Claude Béal a une vision complètement différente des oeuvres. "Elles me font un peu peur, à vrai dire. Je n'en ferais pas un bouquet, en tout cas !", s'exclame-t-elle. Robert Becker, photographe, s'amuse : "C'est l'objectif, justement, que chacun ait sa propre interprétation".

Les douze planches de l'exposition "Fleurs fabuleuses" sont actuellement exposées à la galerie Art'Course à Strasbourg. / © Nicolas Meyer
Les douze planches de l'exposition "Fleurs fabuleuses" sont actuellement exposées à la galerie Art'Course à Strasbourg. / © Nicolas Meyer


C'est pourquoi l'exposition actuellement installée à la galerie Art'Course, à Strasbourg, s'intitule "Fleurs fabuleuses". Tout est parti des photos de Robert Becker. Depuis 15 ans, il prend plaisir à sillonner les chemins autour de son domicile, à Dalhunden, pour partir à la découverte des fleurs. Avec le confinement et sa retraite, sa passion s'est même renforcée. "A présent, je sors deux fois par jour pour prendre des photos". Et quand on lui demande les raisons de cet engouement, Robert répond en souriant : "c'est magnifique d'assister à la saisonnalité, de voir les fleurs qui fleurissent les unes après les autres...". Au total, Robert comptabilise plus de 4.000 photos.

Robert Becker se promène deux fois par jour dans la nature, toujours muni de son appareil photo. / © Nicolas Meyer
Robert Becker se promène deux fois par jour dans la nature, toujours muni de son appareil photo. / © Nicolas Meyer


Ces photos ont justement inspiré Dominique Haettel. "Robert me donnait chaque année un calendrier avec ses photos de fleurs. En 2018, j'ai commencé à dessiner par-dessus, ce que je voyais : des visages, des formes familières...". Des paréidolies, en somme. "J'ai toujours pratiqué cela dans mon art : faire ressortir des formes dans le quotidien, cela peut être un mur, un arbre...", explique l'artiste. C'est tout naturellement qu'il a alors commencé à dessiner des visages, des animaux, en partant des formes des fleurs. "Certaines images m'inspirent plus que d'autres. Parfois, je dois me contraindre d'arrêter, sinon on ne reconnaîtrait plus du tout la fleur !".

C'est l'envoi d'un calendrier rempli de fleurs animées à son ami Robert qui leur a donné l'idée d'une collaboration artistique. Un travail à deux, pas toujours évident. "L'idée est de montrer nos deux arts. La peinture, bien sûr, mais aussi la photo de base, l'art de Robert", poursuit Dominique. L'artiste a alors choisi les photos qui lui parlaient le plus. A la fin, douze planches présentent des fleurs tantôt belles, tantôt étranges, ou complètement réinterprétées.

Dominique Haettel et Robert Becker sont amis depuis une dizaine d'années. Il y a deux ans, ils se sont lancés ensemble dans une collaboration artistique. / © Nicolas Meyer
Dominique Haettel et Robert Becker sont amis depuis une dizaine d'années. Il y a deux ans, ils se sont lancés ensemble dans une collaboration artistique. / © Nicolas Meyer


Ces oeuvres ont ensuite été présentées à une vingtaine de personnes (journalistes, écrivains, psychanalystes...) à qui les deux artistes ont demandé d'écrire un court texte. Peu importe le format : poésie, courte nouvelle... Parmi les contributeurs, l'écrivain et poète Albert Strickler. "J'aurais pu choisir de nombreuses images, mais celle-ci m'a immédiatement plu et fait penser au carnaval de Venise", dit-il en désignant une oeuvre colorée. L'auteur est alors parti dans l'absurde : "on parle de Venise aux canaux asséchés, d'un doge qui se tient non pas sur un char mais dans un corbillard etc", explique-t-il.

L'écrivain et poète Albert Strickler propose, à droite de l'œuvre, son interprétation. "L'image m'a tout de suite fait penser au carnaval de Venise", témoigne-t-il. / © Nicolas Meyer
L'écrivain et poète Albert Strickler propose, à droite de l'œuvre, son interprétation. "L'image m'a tout de suite fait penser au carnaval de Venise", témoigne-t-il. / © Nicolas Meyer


Son explication figure à droite de l'oeuvre. A gauche, une autre interprétation, d'un autre contributeur. "Nous nous sommes dit qu'il s'agissait là d'une bonne manière de faire marcher l'imagination du public. Chacun peut lire une manière d'interpréter l'oeuvre, puis une autre. L'idée, c'est que chacun s'en fasse sa propre idée !", explique Robert.

L'exposition aura lieu jusque fin septembre à la galerie à Strasbourg. Ensuite, les artistes espèrent investir d'autres galeries françaises voire allemandes. Actuellement, les deux artistes travaillent déjà sur de nouvelles planches. Ils souhaitent proposer encore plus de Fleurs fabuleuses.